Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - Alain Deschodt

Pages: [1] 2 3 ... 627
1
Je n'ai pas trop compris le principe mais les photos sont super réussies en effet  smiley32

2
Bouquins / Le pape François met en garde contre l'idéologie
« le: septembre 20, 2015, 22:06:41 pm »
J'ai lu "Le Boucher des Hurlus" c'était 'achement bien.  smiley22

Sinon en vrac :




Un père dépressif décide d'aller sur une île déserte durant une année avec son fils de 12 ans. La robinsonnade se transforme en cauchemar (climat exécrable, mauvaise préparation, papa fol'dingo et pire encore).
C'est noir, éprouvant, assez crade par moment et vraiment scotchant, j'ai vraiment aimé.




Super bouquin en effet que ce poolar au Caanada !  smiley23 Et de mon côté :

- Rumiko Takahashi : Lamu (vol. 9 à 12) (1983/1984), la folie douce, quelle imagination !



- Dorothy B. Hughes : Et tournent les chevaux de bois (1946), un excellent roman noir, poisseux et haletant au possible, qui se déroule à Santa Fe dans les années 40. C'est bien cru, cynique et accroché au destin, comme on l'aime !



- Jean Ziegler : La faim dans le monde expliquée à mon fils (1999), pas une franche réussite, ça ne vulgarise pas le problème et ça le dilue dans d'autres problématiques, décevant de la part de ce brillant orateur international  smiley18


- Regnard : Voyage en Laponie (1681), truculent récit de voyage en Europe du Nord à la fin du XVIIe siècle, on ne s'ennuie pas une seconde du début à la fin !



- Frédéric Douglass : Mon éducation (1845), ce n'est là que le début de la biographie de cet homme essentiel de l'histoire américaine mais c'est vraiment saisissant d'horreur !


3
Annonces de nous / la beatitude des chrestiens
« le: novembre 04, 2014, 19:46:35 pm »
 smiley24 smiley32  :smiley52: :zohand1:

4
pas mal du tout en effet, sans être très original, ça se tient bien tout du long smiley20

5
Les nouveautés de la musique libre / écran noir, écran mort
« le: novembre 04, 2014, 19:35:00 pm »
bien noir et assez désagréable mais je n'ai pas accroché sur la distance...  :moignon:

6
Barouf / 3 bleus et 1 jaune sur l'amigo
« le: septembre 27, 2014, 13:00:15 pm »
- Frank Martin : Le vin herbé (1941), un oratorio profane de chambre, magnifique harmoniquement et pour le reste, qui dépeint l'histoire de Tristan et Iseult. Ce compositeur suisse a vraiment une touche particulière et, même s'il est connu, il l'est peut-être moins que ce qu'il devrait



- Philippe Martin : Concerto pour piano n°2 (1991), une structuration d'ensemble intéressante, assez morcelée et un tout assez facile d'écoute pour ce compositeur irlandais pas très connu (rien à voir avec l'autre smiley20)



- New Age : Livin' for now (1982), fichtrement bon maxi 45t de new wave, parfait équilibre de l'époque  smiley32



- Eyeless in Gaza : Pale hands (1982), superbe album d'instrumentaux aériens, froids et sombres (à l'exception de deux morceaux chantés)



Et en ce moment, un petit More pour la route !   :pirate: (ils vont en ressortir un smiley24)


7
Bouquins / Re : Tu l'as lu mon cul ?
« le: septembre 27, 2014, 12:50:58 pm »
Citation de: cindy cenobyte

Sinon j' ai lu Purulence de Amoreena Winkler.
Un écrit autobiographique sur sa vie dans la secte dite "the international family" ou plus anciennement "the children of god".
C' est une secte pédophile et proxénète qui prostitue les femmes pour gagner de l' argent. C' est donc le récit d' une vie d' enfant qui ferait passer un bizutage qui durerait un demi siècle chez les légionnaires pour un gouter d' anniversaire (je ne pense même pas éxagérer). C' est excellemment écrit et d' une précision glaciale.



j'ai fini de le lire il y a quelques jours, c'est très très fort et remue bien les viscères et toute la crasse de l'humanité ! :smiley52:  :smiley37:


Je viens de le finir, quelle claque, c'est abominable !  smiley17 smiley17 :zomboz: :smiley38: :smiley37: :nanto: Merci du conseil, je vais voir s'il y a la suite vu qu'elle l'indique à la fin de son bouquin. Apparemment, oui, ça s'appelle Fille de chair et c'est sorti cette année  smiley24


Amoreena Winkler sur son livre Purulence (ego comme x)


Fille de chair est tout aussi effrayant même si c'est plus disert du fait qu'on est dans la tête d'une ado et non plus d'une enfant... Une plongée dans le monde sectaire vraiment glaçante.



8
Les nouveautés de la musique libre / les Cosaques, une grande famille
« le: septembre 19, 2014, 20:25:46 pm »
J'ai écouté récemment l'album Rainy Afternoons de Xela, pas mal du tout  smiley4

9
Chouilles / une personne un peu fatale
« le: septembre 11, 2014, 22:52:18 pm »
Mort d'Antoine Duhamel, un sacrément bon compositeur de musique de film :ouin:

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2014/09/11/mort-du-compositeur-de-la-nouvelle-vague-antoine-duhamel_4486292_3382.html

Citer
Le compositeur Antoine Duhamel, 89 ans, est mort jeudi 11 septembre dans sa maison du Val-d'Oise, a annoncé sa famille. Fils de l'écrivain Georges Duhamel et de l'actrice de théâtre Blanche Albane, Antoine Duhamel avait signé les musiques de nombreux films de la Nouvelle Vague, notamment celle de Pierrot le fou.
Antoine Duhamel avait fait des études musicales et avait travaillé dans les années 60 avec les plus prestigieux réalisateurs. De Godard, il disait avoir appris « comment on se sert de la musique ».



Il avait également travaillé avec Bertrand Tavernier, avec qui il avait noué une solide amitié. Il avait notamment composé la musique de Que la fête commence et La Mort en direct. Pour Truffaut, il avait signé la musique de Baisers volés, La Sirène du Mississipi, Domicile conjugal ou encore L'Enfant sauvage.

« UNE CARPETTE »

Il avait composé pour le cinéma jusque dans les années 2000, mais pris ses distances avec un art qui faisait, selon lui, trop souvent preuve de « négligence » vis-à-vis du compositeur, considéré comme « une carpette », disait-il. Parallèlement, Antoine Duhamel composait des œuvres concertantes et symphoniques, des opéras (Ubu, Quatre-vingt-treize), des mélodies et des chansons.

Il avait fondé dans les années 80 une école de musique à Villeurbanne, ouverte au jazz, aux musiques traditionnelles, à la chanson et à la musique baroque, afin de combattre le cloisonnement.

10
Les nouveautés de la musique libre / le monde tel qu'il est
« le: août 21, 2014, 22:28:40 pm »
J'ai trouvé ça un peu monotone et pas assez progressif. J'ai l'impression que ça vise à faire de la reconstitution de prise de son mais ça ne s'en démarque pas assez à mon sens.  :smiley23:

11
Les nouveautés de la musique libre / Roland Giraud nu
« le: août 09, 2014, 19:06:48 pm »
Bon album de dub en effet  smiley24

12
Bouquins / marabout culture surprise
« le: juillet 06, 2014, 14:23:06 pm »
Citation de: cindy cenobyte

Sinon j' ai lu Purulence de Amoreena Winkler.
Un écrit autobiographique sur sa vie dans la secte dite "the international family" ou plus anciennement "the children of god".
C' est une secte pédophile et proxénète qui prostitue les femmes pour gagner de l' argent. C' est donc le récit d' une vie d' enfant qui ferait passer un bizutage qui durerait un demi siècle chez les légionnaires pour un gouter d' anniversaire (je ne pense même pas éxagérer). C' est excellemment écrit et d' une précision glaciale.



j'ai fini de le lire il y a quelques jours, c'est très très fort et remue bien les viscères et toute la crasse de l'humanité ! :smiley52:  :smiley37:


Je viens de le finir, quelle claque, c'est abominable !  smiley17 smiley17 :zomboz: :smiley38: :smiley37: :nanto: Merci du conseil, je vais voir s'il y a la suite vu qu'elle l'indique à la fin de son bouquin. Apparemment, oui, ça s'appelle Fille de chair et c'est sorti cette année  smiley24


Amoreena Winkler sur son livre Purulence (ego comme x)

13
Tous a poil et plus vite que ça / les très petites entreprises
« le: avril 21, 2014, 17:04:22 pm »
héhé ouais ce jeu est bien addictif, fini au bout de quelques jours, pas évident !

T'as des versions plus costaudes aussi si tu veux...  :boulette:

https://sztupy.github.io/2048-Hard/

14
Tous a poil et plus vite que ça / Une étude frontale de l'homophobie
« le: avril 20, 2014, 20:37:27 pm »
Les palmipèdes meurent désormais le sourire au bec, comme le souligne le Canard Enchaîné du 4 mars 2009 (p. 5)

Citer
Des canards morts de rire

Ils peuvent dire merci à I’Inra. Grâce à l’Institut national de re­cherche agronomique, les canards pourront bientôt respirer un gaz hilarant avant d’être zigouillés. Jusqu’à présent, les braves bêtes étaient saignées après avoir été pendues par les pattes et assom­mées par une décharge électrique. On appelle ça l’électronarcose. Le couac, c’est qu’avec l’électricité on n’est jamais assuré d’avoir bien es­tourbi l’animal. Certains canards rouvrent l’oeil au moment d’être exécutés insupportable pour Bruxelles, qui se préoccupe depuis quelques années du bien-être ani­mal. Et aussi pour l’industriel. Car lorsqu’il se réveille tête en bas, le palmipède, pris de panique, se débat au point de se briser les os. Ce qui fait que le consommateur retrouve ensuite des petits fragments d’os dans son magret. Il existe bien une autre méthode, plus douce le gaz anesthésiant.



Sauf qu’elle est super efficace pour les cochons et les poulets, mais pas pour les ca­nards, qui, dès qu’ils repèrent une odeur suspecte, se mettent illico en apnée L’Inra a donc eu l’idée sublime de mélanger le gaz anes­thésiant, en l’occurrence du dioxyde de carbone, avec un gaz hilarant. Lequel décontracte le canard, qui inspire dès lors à pleins poumons. Une trouvaille aussitôt brevetée, qui est testée par une petite société nan­taise de recherche en agronomie. Food Développement fait actuelle­ment tourner un prototype mobile dans les abattoirs de cinq indus­triels de la filière canard, dans les Pays de la Loire. Objectif: pouvoir «traiter » d’ici à la fin de l’année sur une chaîne d’abattage 3 000 canards à l’heure. Installés par quatre dans de petites nacelles, les palmipèdes seront plongés une mi­nute, le temps de les endormir, dans une fosse remplie de gaz anesthé­siant mélangé à du gaz hilarant. C’est Brigitte Bardot qui va être contente !

15
Ce qui est exceptionnel, c'est quand tu as du talent et que des entrepreneurs croient en toi, c'est ça aussi être exceptionnel (tout en restant comme tout le monde)  smiley24

Pages: [1] 2 3 ... 627

SimplePortal 2.3.3 © 2008-2010, SimplePortal