Auteur Sujet: trop belle la vie...  (Lu 1145 fois)

djimboulélé

  • Chaugnar aspirator
  • *
  • Messages: 4615
trop belle la vie... « le: septembre 08, 2007, 13:48:31 pm »
smiley7 j'ai pas la télé depuis plus de huit mois, alors peut-être en avez vous déjà entendu parler...sur arte peut-être.

ça me fait penser à l'histoire de ces centaines gens qu'on a fait chasser  au fusil après les avoir trimballées en car du Maroc jusqu'à la frontière algéerienne en décembre dernier.

Mais ceci est un autre exemple de la grande variété des méthodes employées pour dissuader toute tentative de franchissement de frontière...et toute tentative de solidarité entre autochtones et migrants...

Citer
Le mercredi 8 août 2007 une petite flotte de pêche tunisienne (lesbateaux Fakhreddine, Mortadha et Mohammed el-Hedi), appareillant à présde douze milles marins de l’île italienne de Lampedusa rencontre une embarcation gonflable en difficulté.
 Au bord de celle-ci se trouvent quarante-quatre personnes dont onze femmes (deux enceintes) ainsi que deux enfants.
Parmi les naufragés à la dérive, plusieurs sont dans un état de santé grave.
 Après avoir avisé les autorités tunisiennes et italiennes, les pêcheurs portent secours aux naufragés, les embarquent et se dirigent vers le port sûr le plus proche, comme le prévoient la législation et les usagesmaritimes.
Une fois au port de Lampedusa, des hélicoptères-ambulances prennent encharge certains naufragés dont l’état est particulièrement sérieux et les transfèrent à l’hôpital de Palerme.

Les sept pécheurs tunisiens qui les ont secourus et accompagnés sont, eux, arrêtés et mis en détention et deux des bateaux à bords desquels ils travaillent (Mortadha etMohammed el-Hedi) sont séquestrés par les autorités italiennes. Ils ont comparu en procès mercredi 22 août au tribunal d’Agrigente pour des chefs d’inculpation passibles de peines allant jusqu’à quinze ans de prison, dont le délit de « favorisation de l’immigration clandestine ». -

 

Par la mise en place de dispositifs sécuritaires policiers et militaires extrêmement coûteux, par une entreprise méthodique de contournement des législations garantissant les droits des personnes et par la multiplication des infractions de fait à ces lois et conventions (Des lois et conventions relevant du droit humanitaire, de celles garantissant le droit d’asile et maintenant des dispositions du droit maritime, notamment celles portant sur le devoir de secours en mer), l’UE tente dissuader de manière indiscriminée l’arrivée de migrants et de réfugiés sur son territoire.
Cette politique de dissuasion de l’immigration par la restriction de l’accès aux droits fondamentaux se révèle tous les jours inefficace et contre-productive du point de vue de ses objectifs déclarés. Surtout, elle apparaît, à la lumière des faits tragiques se répétant régulièrement depuis des années, comme étant la cause directe de la mise en danger activement accrue de populations particulièrement vulnérables.
 Elle est la cause effective de la mort de milliers d’hommes de femmes et d’enfants


On le savait déjà..mais quand même.