Auteur Sujet: ROYAUME AU CIEL DE JEHOVAH DIRIGE PAR JESUS CHRIST  (Lu 62631 fois)

Ludmila de Hazebrouck

  • CromCruach Spagetooz
  • *
  • Messages: 3359
ROYAUME AU CIEL DE JEHOVAH DIRIGE PAR JESUS CHRIST « Réponse #135 le: avril 13, 2010, 12:13:01 pm »
c un cheval dino ?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! smiley8  smiley8  smiley8  smiley8

Alain Deschodt

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 10351
un contre-la-montre assez différent « Réponse #136 le: juillet 22, 2010, 19:15:21 pm »
En France, les chômeurs exploitent les patrons

Alain Deschodt

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 10351
encore une fois « Réponse #137 le: avril 27, 2011, 20:38:18 pm »
En France, les chômeurs exploitent les patrons

sqaw lee

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 17248
ROYAUME AU CIEL DE JEHOVAH DIRIGE PAR JESUS CHRIST « Réponse #138 le: avril 28, 2011, 14:03:47 pm »
:stupid:  smiley20

Le caca ne fait pas tourner la terre, mais rend l'amour plus agréable !
Poil pour tous et tous à poil !
J'ai fait kk à ikea !
Les rêves sont au cerveau ce que le caca est aux intestins !
ça a l'air bien pour ceux qui aime bien!

OzKÄr KRapÖ

  • Pape du Funk
  • *
  • Messages: 597
ROYAUME AU CIEL DE JEHOVAH DIRIGE PAR JESUS CHRIST « Réponse #139 le: mai 09, 2011, 09:15:51 am »

SMIRNOFF

  • Plutonium Saucisse
  • *
  • Messages: 52
Jéhovah est “ un Révélateur de secrets ” « Réponse #140 le: août 13, 2012, 18:18:47 pm »
Jéhovah est “ un Révélateur de secrets ”
“ Vraiment votre Dieu est un Dieu des dieux, un Seigneur des rois et un Révélateur de secrets. ” — DAN. 2:47.
 

    LA SEMENCE DU SERPENT ET LA BÊTE SAUVAGE
    LES DEUX PREMIÈRES TÊTES : L’ÉGYPTE ET L’ASSYRIE
    LA TROISIÈME TÊTE : BABYLONE
    LA QUATRIÈME TÊTE : L’EMPIRE MÉDO-PERSE
    LA CINQUIÈME TÊTE : LA GRÈCE
    LA SIXIÈME TÊTE : ROME, ‘ EFFRAYANTE ET TERRIBLE ’
 

QUE RÉPONDRIEZ-VOUS ?
Quels détails Jéhovah nous a-t-il révélés concernant l’avenir ?
Que représentent les six premières têtes de la bête sauvage ?
Quel rapprochement peut-on établir entre la bête sauvage et l’image vue en rêve par Neboukadnetsar ?


 

SOUS la suprématie de quelles nations la terre sera-t-elle au moment où le Royaume de Dieu mettra un terme à la domination humaine ? La réponse, nous la connaissons, car elle nous a été livrée par le “ Révélateur des secrets ”, Jéhovah Dieu. Nous la trouvons dans les écrits du prophète Daniel et de l’apôtre Jean.

2 Jéhovah a fourni à ces deux hommes une série de visions où des bêtes sauvages se succédaient. Il a en outre dévoilé à Daniel la signification d’un rêve dans lequel était apparue une immense image composée de différents métaux. Ces visions et ce rêve, Jéhovah les a fait consigner par écrit et les a préservés dans notre intérêt (Rom. 15:4). Il entendait ainsi renforcer notre espérance de voir bientôt son Royaume broyer tous les gouvernements humains. — Dan. 2:44.

3 Mises en parallèle, les prophéties de Daniel et de Jean non seulement nous permettent d’identifier huit rois, ou puissances, mais aussi révèlent l’ordre dans lequel ils apparaîtraient. On ne peut toutefois en saisir le sens exact que si l’on comprend au préalable la toute première prophétie rapportée dans les Écritures. Pourquoi ? Parce que l’accomplissement de cette prophétie, qui est progressif, est le thème principal de la Bible. C’est en quelque sorte la corde à laquelle toutes les autres prophéties sont suspendues.


LA SEMENCE DU SERPENT ET LA BÊTE SAUVAGE
4 Très peu de temps après la rébellion survenue en Éden, Jéhovah a formulé la promesse qu’une “ femme* ” produirait une “ semence ”. (Lire Genèse 3:15.) Cette semence meurtrirait un jour le serpent, Satan, à la tête. Plus tard, Jéhovah a révélé qu’elle descendrait d’Abraham, appartiendrait à la nation d’Israël, plus précisément à la tribu de Juda, et serait issue du roi David (Gen. 22:15-18 ; 49:10 ; Ps. 89:3, 4 ; Luc 1:30-33). La partie principale de cette semence s’est avérée être Christ Jésus (Gal. 3:16). Sa partie secondaire est constituée des chrétiens oints d’esprit (Gal. 3:26-29). Jésus et ces chrétiens oints forment le Royaume de Dieu, l’instrument au moyen duquel Jéhovah écrasera Satan. — Luc 12:32 ; Rom. 16:20.

5 La toute première prophétie annonçait aussi que Satan produirait une “ semence ”, laquelle manifesterait de l’inimitié, ou de la haine, envers la semence de la femme. Qui constitue la semence du serpent ? Tous ceux qui, comme Satan, éprouvent de la haine pour Dieu et s’opposent à son peuple. Tout au long de l’Histoire, Satan a organisé sa semence en diverses entités politiques, ou royaumes (Luc 4:5, 6). Cependant, seul un petit nombre d’entre elles ont joué un rôle significatif dans l’histoire du peuple de Dieu, qu’il s’agisse de la nation d’Israël ou de la congrégation des chrétiens oints. Pourquoi ce fait mérite-t-il d’être souligné ? Parce qu’il permet de comprendre pourquoi, dans les visions de Daniel et de Jean, il n’est question au total que de huit grandes puissances.

6 À la fin du Ier siècle de n. è., Jésus ressuscité a fait avoir à l’apôtre Jean une série de visions saisissantes (Rév. 1:1). Dans l’une d’elles, Jean a vu le Diable, représenté sous les traits d’un dragon, se tenant au bord d’une vaste mer. (Lire Révélation 13:1, 2.) Il a également vu une bête étrange monter de cette mer et recevoir du Diable une grande autorité. Plus tard, un ange a expliqué à Jean que les sept têtes d’une bête écarlate, laquelle est une image de la bête mentionnée en Révélation 13:1, représentent “ sept rois ”, ou nations (Rév. 13:14, 15 ; 17:3, 9, 10). Au moment où Jean a consigné ces visions par écrit, cinq de ces rois étaient tombés, un était au pouvoir, et un autre n’était “ pas encore arrivé ”. Quels sont ces royaumes, ou puissances mondiales ? Intéressons-nous à chacune des têtes de la bête décrite dans le chapitre 13 de la Révélation. Nous verrons aussi que les écrits de Daniel fournissaient des précisions au sujet de la plupart de ces royaumes, parfois des siècles avant qu’ils ne fassent leur apparition.


LES DEUX PREMIÈRES TÊTES : L’ÉGYPTE ET L’ASSYRIE
7 La première tête représente l’Égypte. C’est en effet la première grande puissance à avoir manifesté de l’inimitié envers le peuple de Dieu. Les descendants d’Abraham — de qui devait venir la semence de la femme — se sont multipliés dans ce pays. L’Égypte s’est alors mise à opprimer Israël. Satan a tenté de faire disparaître le peuple de Dieu avant que la semence n’arrive. De quelle manière ? En incitant Pharaon à tuer tous les nouveau-nés de sexe masculin. Jéhovah a déjoué cette tentative et a libéré son peuple de l’esclavage (Ex. 1:15-20 ; 14:13). Plus tard, il a établi les Israélites en Terre promise.

8 La deuxième tête représente l’Assyrie. Ce royaume a lui aussi tenté de faire disparaître le peuple de Dieu. Il est vrai que Jéhovah s’en est servi pour punir le royaume des dix tribus de son idolâtrie et de sa rébellion. Mais l’Assyrie s’en est ensuite prise à Jérusalem. Peut-être Satan a-t-il ainsi cherché à mettre un terme à la lignée royale devant mener à Jésus. En tout cas, cette attaque n’entrait pas dans le dessein de Jéhovah, qui a miraculeusement délivré son peuple fidèle en anéantissant les envahisseurs. — 2 Rois 19:32-35 ; Is. 10:5, 6, 12-15.
 

LA TROISIÈME TÊTE : BABYLONE
9 La troisième tête de la bête que Jean a vue représente le royaume dont la capitale était Babylone. Jéhovah a permis aux Babyloniens de s’emparer de Jérusalem et d’emmener son peuple en captivité. Avant d’autoriser cette humiliation, toutefois, il a averti les Israélites rebelles que le malheur les frapperait (2 Rois 20:16-18). Il a annoncé que la lignée des rois humains dont on disait qu’ils siégeaient sur “ le trône de Jéhovah ” à Jérusalem prendrait fin (1 Chron. 29:23). Mais il a aussi promis qu’un descendant du roi David, quelqu’un qui aurait “ le droit légal ”, viendrait un jour revendiquer cette autorité. — Ézék. 21:25-27.
 
10 Une autre prophétie indiquait que les Juifs adoreraient toujours Jéhovah au temple de Jérusalem lorsque le Messie promis, l’Oint de Dieu, arriverait (Dan. 9:24-27). Une prophétie antérieure, écrite avant qu’Israël ne soit emmené en exil à Babylone, annonçait que le Messie naîtrait à Bethléhem (Mika 5:2). Pour que ces prophéties se réalisent, il fallait que les Juifs soient libérés, rentrent dans leur pays et rebâtissent le temple. Or il n’était pas dans les habitudes des Babyloniens de relâcher leurs captifs. Comment cet obstacle serait-il surmonté ? Jéhovah l’a dévoilé à ses prophètes. — Amos 3:7.

11 Daniel se trouvait parmi ceux qui ont été exilés à Babylone (Dan. 1:1-6). Par son intermédiaire, Jéhovah a révélé quels royaumes succéderaient à cette puissance mondiale. Pour cela, le Révélateur des secrets a recouru à divers symboles. Par exemple, il a fait en sorte que le roi babylonien Neboukadnetsar voie en rêve une immense image constituée de différents métaux. (Lire Daniel 2:1, 19, 31-38.) Par son prophète, il a fait savoir que la tête en or de l’image symbolisait l’Empire babylonien*. La puissance mondiale qui supplanterait Babylone était représentée par la poitrine et les bras en argent. De quelle puissance s’agissait-il, et comment traiterait-elle le peuple de Dieu ?
 

LA QUATRIÈME TÊTE : L’EMPIRE MÉDO-PERSE
12 Plus d’un siècle avant l’époque de Daniel, Jéhovah a communiqué au prophète Isaïe des détails au sujet de la puissance mondiale qui vaincrait l’Empire babylonien. Non seulement il a précisé de quelle façon la ville de Babylone serait conquise, mais il a mentionné le nom de son conquérant : Cyrus le Perse (Is. 44:28–45:2). Daniel a eu deux autres visions concernant l’Empire médo-perse. Dans l’une, cette double puissance était dépeinte sous les traits d’un ours dressé sur un côté à qui l’on ordonnait de ‘ manger beaucoup de chair ’ ; dans l’autre, sous les traits d’un bélier à deux cornes. — Dan. 7:5 ; 8:3, 20.

13 Jéhovah s’est servi de l’Empire médo-perse pour renverser Babylone et rétablir les Israélites dans leur pays, afin que ses prophéties se réalisent (2 Chron. 36:22, 23). Mais cette même puissance a plus tard été sur le point de supprimer le peuple de Dieu. Le livre biblique d’Esther rapporte qu’un dénommé Hamân, alors premier ministre, a tramé un complot visant à exterminer tous les Juifs vivant dans le vaste Empire perse et a fixé une date pour le génocide. Ce n’est que grâce à l’intervention de Jéhovah que son peuple a une fois de plus été protégé contre les actes d’hostilité de la semence de Satan (Est. 1:1-3 ; 3:8, 9 ; 8:3, 9-14). L’Empire médo-perse est donc fort justement représenté dans le livre de la Révélation par la quatrième tête de la bête sauvage.
 

LA CINQUIÈME TÊTE : LA GRÈCE
14 La cinquième tête de la bête sauvage représente la Grèce. Cette puissance correspond au ventre et aux cuisses en cuivre de l’image dont Neboukadnetsar a rêvé et dont Daniel a donné l’interprétation. Le prophète a également eu deux visions qui fournissent des détails remarquables sur les caractéristiques de cet empire et sur son plus éminent monarque.

15 Dans la première, il a vu la Grèce dépeinte sous les traits d’un léopard doté de quatre ailes, signe que cette puissance volerait de conquête en conquête (Dan. 7:6). Dans la deuxième, il a vu un bouc portant une seule corne, très apparente, se précipiter sur un bélier à deux cornes, en l’occurrence l’Empire médo-perse, pour le tuer. Jéhovah a fait savoir à Daniel que le bouc figurait la Grèce, et la grande corne, un de ses rois. Daniel a en outre écrit que cette corne serait brisée et que quatre cornes plus petites pousseraient à sa place. Bien qu’elle ait été rédigée environ deux siècles avant que la Grèce ne se hisse au-dessus des autres nations, cette prophétie s’est réalisée dans les moindres détails. Alexandre le Grand, le roi le plus illustre de la Grèce antique, a mené l’assaut contre l’Empire médo-perse. Mais la grande corne n’a pas tardé à être brisée : Alexandre est mort à l’apogée de sa gloire, âgé de seulement 32 ans. Son empire a finalement été réparti entre quatre de ses généraux. — Lire Daniel 8:20-22.

16 Après avoir renversé l’Empire perse, la Grèce a régné sur le pays d’Israël. À cette époque, les Juifs avaient regagné la Terre promise et rebâti le temple de Jérusalem. Ils étaient toujours le peuple de Dieu, et le temple demeurait le centre du vrai culte. Cependant, au IIe siècle av. n. è., la cinquième tête de la bête sauvage, la Grèce, s’en est prise à ce peuple. Antiochus IV, qui avait hérité d’une partie de l’empire d’Alexandre, a placé un autel païen dans le temple de Jérusalem et a fait de la pratique de la religion juive un crime passible de mort. C’était à n’en pas douter une manifestation de haine de la part de la semence de Satan. Mais peu après, la Grèce a été supplantée par une autre puissance mondiale. Quelle serait la sixième tête de la bête sauvage ?
 

LA SIXIÈME TÊTE : ROME, ‘ EFFRAYANTE ET TERRIBLE ’
17 Lorsque Jean a reçu la vision de la bête sauvage, Rome dominait le monde (Rév. 17:10). La sixième tête de cette bête a joué un rôle-clé dans l’accomplissement de la prophétie consignée en Genèse 3:15. Satan s’est servi des autorités romaines pour infliger un coup à la semence, coup qui l’a meurtrie “ au talon ”, autrement dit temporairement neutralisée. Les Romains ont condamné Jésus sur de fausses accusations de sédition et l’ont exécuté (Mat. 27:26). Mais la blessure a très vite guéri, car Jéhovah a ressuscité Jésus.

18 Les chefs religieux juifs ont conspiré avec Rome contre Jésus, et la majeure partie de la nation d’Israël l’a également rejeté. Jéhovah a donc cessé de considérer l’Israël selon la chair comme son peuple (Mat. 23:38 ; Actes 2:22, 23). Il s’est choisi une nouvelle nation, “ l’Israël de Dieu ”. (Gal. 3:26-29 ; 6:16.) Cette nation était la congrégation des chrétiens oints, constituée à la fois de Juifs et de Gentils (Éph. 2:11-18). Après la mort et la résurrection de Jésus, la semence du serpent a continué à manifester de l’hostilité à l’encontre de la semence de la femme. Plus d’une fois, Rome a tenté d’anéantir la congrégation chrétienne, la partie secondaire de la semence*.

19 Dans le rêve de Neboukadnetsar interprété par Daniel, les jambes en fer figurent Rome (Dan. 2:33). Le prophète a également eu une vision qui décrit bien non seulement l’Empire romain, mais aussi la puissance mondiale qui en serait issue et lui succéderait. (Lire Daniel 7:7, 8.) Pendant des siècles, Rome a été pour ses ennemis “ effrayante, terrible et extraordinairement forte ”. Toutefois, la prophétie annonçait que de cet empire sortiraient “ dix cornes ”, et qu’une autre, une petite, s’élèverait au-dessus d’elles. Que représentent ces dix cornes ainsi que la “ petite corne ” ? Et à quelle partie de l’immense image vue par Neboukadnetsar cette petite corne correspond-elle ? Ces questions seront examinées dans l’article d’étude suivant.

 

 

[Notes]
La femme représente les créatures spirituelles formant la partie céleste de l’organisation de Jéhovah, comparable à une épouse. — Is. 54:1 ; Gal. 4:26 ; Rév. 12:1, 2.
L’Empire babylonien est représenté dans le livre de Daniel par la tête de l’image, et dans le livre de la Révélation par la troisième tête de la bête sauvage. Voir le tableau figurant aux pages 12 et 13.
La destruction de Jérusalem par les Romains en 70 de n. è. n’entrait pas dans l’accomplissement de Genèse 3:15. À ce moment-là, l’Israël selon la chair n’était plus le peuple de Dieu.

 

[Questions d’étude]
1, 2. Que nous a révélé Jéhovah, et dans quel but ?
 3. Pour saisir le sens exact des prophéties bibliques, que faut-il comprendre au préalable, et pourquoi ?
 4. De qui la semence de la femme est-elle composée, et que fera cette semence ?
5, 6. a) De combien de grandes puissances Daniel et Jean parlent-ils ? b) Que représentent les têtes de la bête sauvage mentionnée en Révélation 13:1 ?
 7. Que représente la première tête, et qu’est-ce qui permet de l’affirmer ?
 8. Quel royaume la deuxième tête représente-t-elle, et qu’a tenté de faire ce royaume ?
9, 10. a) Qu’est-ce que Jéhovah a permis aux Babyloniens de faire ? b) Que devait-il arriver pour que certaines prophéties se réalisent ?
11. De quelles différentes manières l’Empire babylonien est-il représenté ? (Voir aussi la note.)
12, 13. a) Qu’a révélé Jéhovah au sujet de la chute de Babylone ? b) Pourquoi l’Empire médo-perse est-il fort justement représenté par la quatrième tête de la bête sauvage ?
14, 15. Quels détails Jéhovah a-t-il révélés sur l’Empire grec ?
16. Qu’a fait Antiochus IV ?
17. Quel rôle-clé la sixième tête de la bête sauvage a-t-elle joué dans l’accomplissement de la prophétie consignée en Genèse 3:15 ?
18. a) Quelle nouvelle nation Jéhovah s’est-il choisie, et pourquoi ? b) Comment la semence du serpent a-t-elle continué à manifester de l’hostilité à l’encontre de la semence de la femme ?
19. a) Comment Daniel décrit-il la sixième puissance mondiale ? b) Quelles questions seront examinées dans l’article d’étude suivant ?

 

 

 

 Sources: http://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2012442


Huit rois identifiés
Mis en parallèle, les livres de Daniel et de la Révélation non seulement nous permettent d’identifier huit rois, ou puissances, mais aussi révèlent l’ordre dans lequel ils apparaîtraient. La compréhension de la toute première prophétie rapportée dans la Bible est la clé donnant accès à l’interprétation de ces prophéties.

Tout au long de l’Histoire, Satan a organisé sa semence en diverses entités politiques, ou royaumes (Luc 4:5, 6). Cependant, seul un petit nombre d’entre elles ont joué un rôle significatif dans l’histoire du peuple de Dieu, qu’il s’agisse de la nation d’Israël ou de la congrégation des chrétiens oints. C’est pourquoi, dans les visions de Daniel et de Jean, il n’est question au total que huit grandes puissances.

[Tableau/Illustrations, pages 12, 13]

(Voir la publication)

                  PROPHÉTIES              PROPHÉTIES

                 DU LIVRE DE DANIEL      DE LA RÉVÉLATION

1. Égypte
2. Assyrie
3. Babylone
4. Empire   médo-perse
5. Grèce
6. Rome
7. Puissance mondiale   anglo-américaine*
8. Société des Nations,   puis Nations unies*

PEUPLE DE DIEU

                                          2000 AV. N. È.

                     Abraham

                                                1500

Nation d’Israël

                                                1000

                     Daniel                      500

                                      AV. N. È./DE N. È.

                     Jean

Israël de Dieu                                   500

                                                1000

                                                1500

                                           2000 DE N. È.

[Notes]

Les deux rois coexistent durant le temps de la fin. Voir page 19.

Les deux rois coexistent durant le temps de la fin. Voir page 19.

[Illustrations]

L’immense image (Dan. 2:31-45)

Quatre bêtes qui montent de la mer (Dan. 7:3-8, 17, 25)

Le bélier et le bouc (Dan. chap. 8)

La bête sauvage à sept têtes (Rév. 13:1-10, 16-18)

La bête à deux cornes incite les humains à faire une image de la bête sauvage (Rév. 13:11-15)

[Indications d’origine]

Crédits photographiques : Égypte et Rome : Photographie prise avec l’aimable autorisation du British Museum ; Empire médo-perse : Musée du Louvre, Paris

 

 

Sources: http://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2012446

SMIRNOFF

  • Plutonium Saucisse
  • *
  • Messages: 52
Jéhovah révèle ce qui ‘ doit arriver bientôt ’ « Réponse #141 le: août 13, 2012, 18:25:06 pm »
Jéhovah révèle ce qui ‘ doit arriver bientôt ’
“ Révélation de Jésus Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses esclaves les choses qui doivent arriver bientôt. ” — RÉV. 1:1.


LA GRANDE-BRETAGNE ET LES ÉTATS-UNIS ACCÈDENT À LA SUPRÉMATIE
LA PUISSANCE MONDIALE ANGLO-AMÉRICAINE ET LES PIEDS DE FER MÊLÉ D’ARGILE
LA PUISSANCE ANGLO-AMÉRICAINE ET LA BÊTE À DEUX CORNES
L’IMAGE DE LA BÊTE DÉVORE LA PROSTITUÉE
LES BÊTES SAUVAGES SONT ANÉANTIES

QUE RÉPONDRIEZ-VOUS ?
Quelle partie de l’immense image représente la Puissance mondiale anglo-américaine ?
Comment la Révélation décrit-elle la relation qui existe entre la Puissance mondiale anglo-américaine et les Nations unies ?
En quels termes Daniel et Jean parlent-ils de la fin de la domination humaine ?



MISES en parallèle, les prophéties de Daniel et de Jean nous permettent de saisir le sens de nombreux évènements mondiaux présents et à venir. Qu’apprenons-nous en comparant la bête sauvage à sept têtes de la vision de Jean, l’effrayante bête à dix cornes de la vision de Daniel et l’immense image dont celui-ci a fourni l’interprétation ? À quoi une claire compréhension de ces prophéties devrait-elle nous pousser ?

2 Arrêtons-nous sur la vision de Jean relative à la bête sauvage (Rév., chap. 13). Dans l’article précédent, nous avons expliqué que les six premières têtes de cette bête représentent l’Égypte, l’Assyrie, Babylone, l’Empire médo-perse, la Grèce et Rome. Chacune de ces puissances a manifesté de la haine à l’encontre de la semence de la femme (Gen. 3:15). Après que Jean a mis par écrit la vision qu’il avait eue, Rome, la sixième tête, est restée une puissance dominante pendant des siècles. Mais une septième tête devait la remplacer. Quelle puissance mondiale cette tête s’est-elle révélée être, et comment allait-elle traiter la semence de la femme ?


LA GRANDE-BRETAGNE ET LES ÉTATS-UNIS ACCÈDENT À LA SUPRÉMATIE
3 En comparant la bête sauvage vue par Jean et la bête effrayante à dix cornes vue par Daniel, nous sommes en mesure d’identifier la septième tête de la bête sauvage mentionnée au chapitre 13 de la Révélation*. (Lire Daniel 7:7, 8, 23, 24.) La bête que Daniel a vue représente la Puissance mondiale romaine. (Voir le tableau des pages 12-13.) Au Ve siècle de n. è., l’Empire romain a commencé à se morceler. Les dix cornes de cette bête terrifiante représentent les royaumes issus de cet empire.

4 Daniel donne des précisions sur quatre cornes, ou royaumes. Il dit qu’“ une petite ” corne monte au milieu de trois autres cornes, qui sont arrachées. Cet aspect de la prophétie s’est réalisé lorsque la Grande-Bretagne, un ancien avant-poste de l’Empire romain, s’est mise à occuper le devant de la scène. Jusqu’au XVIIe siècle, la Grande-Bretagne n’avait relativement que peu de pouvoir. Trois autres régions de l’ancien Empire romain — l’Espagne, les Pays-Bas et la France — étaient bien plus influentes. La Grande-Bretagne a ‘ arraché ’ ces puissances l’une après l’autre en les détrônant de leur position prestigieuse. Au milieu du XVIIIe siècle, elle était en voie de devenir la puissance mondiale dominante. Mais elle n’était pas encore la septième tête de la bête sauvage.

5 Alors que la Grande-Bretagne renforçait sa suprématie, ses colonies d’Amérique du Nord se sont révoltées, ont obtenu leur indépendance et sont devenues les États-Unis. La Grande-Bretagne les a laissées devenir une nation puissante et les a même protégées par ses forces navales. Quand le jour du Seigneur a commencé, en 1914, elle s’était constitué l’empire le plus vaste de toute l’Histoire, et les États-Unis étaient la plus grande puissance industrielle de l’époque*. Au cours de la Première Guerre mondiale, des liens particuliers se sont forgés entre ces deux nations. La septième tête de la bête s’est alors avérée être la Puissance mondiale anglo-américaine. Comment cette tête a-t-elle traité la semence de la femme ?

6 Peu de temps après le début du jour du Seigneur, la septième tête s’en est prise au peuple de Dieu, le reste des frères du Christ sur la terre (Mat. 25:40). Jésus a indiqué que, durant sa présence, un reste de la semence de la femme serait actif sur la terre (Mat. 24:45-47 ; Gal. 3:26-29). La Puissance mondiale anglo-américaine a fait la guerre à ces “ saints ”. (Rév. 13:3, 7.) Au cours de la Première Guerre mondiale, elle a opprimé les serviteurs de Dieu, interdit certaines de leurs publications et envoyé en prison des représentants de “ l’esclave fidèle ”. La septième tête de la bête sauvage a presque arrêté, ou ‘ tué ’, l’œuvre de prédication, au moins pendant un temps. Jéhovah a vu d’avance que cela arriverait et il l’a révélé à Jean. Mais il lui a également dit que la partie secondaire de la semence de la femme reprendrait ses activités spirituelles avec encore plus d’ardeur (Rév. 11:3, 7-11). L’histoire moderne du peuple de Jéhovah confirme que ces évènements ont eu lieu.


LA PUISSANCE MONDIALE ANGLO-AMÉRICAINE ET LES PIEDS DE FER MÊLÉ D’ARGILE
7 Quel rapport y a-t-il entre la septième tête de la bête sauvage et l’immense image ? La Grande-Bretagne, et par extension les États-Unis, sont issus de l’Empire romain. Que sait-on des pieds de l’image ? Qu’ils sont constitués d’un mélange de fer et d’argile. (Lire Daniel 2:41-43.) Cette description correspond à l’époque où la septième tête (la Puissance mondiale anglo-américaine) se hisse au premier rang. De même que du fer mélangé à de l’argile est moins solide que du fer seul, de même la Puissance mondiale anglo-américaine est plus faible que la puissance de laquelle elle provient. Comment sa fragilité est-elle devenue manifeste ?

8 La septième tête de la bête a parfois montré qu’elle était solide comme le fer, par exemple en sortant victorieuse de la Première Guerre mondiale, ou encore durant la Seconde Guerre mondiale*. Et après ce conflit, elle s’est encore avérée aussi dure que le fer. Cependant, dès le début le fer a été mélangé à de l’argile.

9 Les serviteurs de Jéhovah ont longtemps cherché à comprendre ce que représentent les pieds de l’image. Daniel 2:41 parle du mélange de fer et d’argile comme d’un seul royaume, et non de plusieurs. Par conséquent, l’argile désigne des éléments internes à la Puissance mondiale anglo-américaine, éléments qui la rendent plus faible que l’Empire romain, qui avait la solidité du fer. Dans la prophétie de Daniel, l’argile est aussi appelée “ la descendance des humains ”, autrement dit le commun peuple (Dan. 2:43). Au sein de la Puissance mondiale anglo-américaine, le peuple se soulève et fait entendre ses revendications au moyen de campagnes en faveur des droits des citoyens, d’organisations syndicales et de mouvements indépendantistes. Il empêche cette puissance d’agir avec la force du fer. Ne gagnant les élections que de justesse et devant composer avec diverses idéologies politiques, même les dirigeants populaires n’ont pas les coudées franches pour mettre en œuvre leur programme. Daniel l’avait prédit : “ Le royaume sera en partie fort et sera en partie fragile. ” — Dan. 2:42 ; 2 Tim. 3:1-3.

10 En notre XXIe siècle, la Grande-Bretagne et les États-Unis continuent d’entretenir des relations particulières, agissant souvent de concert dans les affaires internationales. Les prophéties relatives à l’immense image et à la bête sauvage nous permettent d’affirmer que la Puissance mondiale anglo-américaine ne sera pas remplacée par une quelque autre puissance. Bien que plus faible que la puissance représentée par les jambes en fer, elle ne se désintégrera pas d’elle-même.

11 Le nombre des orteils de l’image revêt-il un sens particulier ? Notons que, dans d’autres visions, Daniel mentionne des nombres précis, comme celui des cornes de diverses bêtes. Ces nombres ont une signification particulière. Toutefois, lorsqu’il décrit l’image, Daniel n’indique pas le nombre d’orteils. Ce nombre ne semble donc pas avoir d’importance, pas plus que celui des bras, des mains, des doigts, des jambes ou des pieds. Ce que le prophète souligne, c’est que les orteils sont de fer et d’argile. Sa description de l’image nous amène à la conclusion que la Puissance mondiale anglo-américaine sera la puissance dominante quand la “ pierre ” qui représente le Royaume de Dieu frappera les pieds de l’image. — Dan. 2:45.


LA PUISSANCE ANGLO-AMÉRICAINE ET LA BÊTE À DEUX CORNES
12 Bien qu’elle soit un mélange de fer et d’argile, la Puissance mondiale anglo-américaine continuera à occuper le devant de la scène durant les derniers jours, comme le montrent les visions que Jésus a données à Jean. L’apôtre a vu une bête sauvage à deux cornes qui parlait comme un dragon. Que figure cette créature étrange ? Étant donné qu’elle a deux cornes, il s’agit d’une double puissance mondiale. Ce que Jean a vu, c’est encore la Puissance mondiale anglo-américaine, mais dans un rôle différent. — Lire Révélation 13:11-15.

13 Cette bête sauvage à deux cornes encourage la formation d’une image de la bête à sept têtes. Jean a écrit que cette image apparaîtrait, disparaîtrait, puis réapparaîtrait. C’est exactement ce qui est arrivé à une organisation dont la formation a été appuyée par la Grande-Bretagne et les États-Unis, et qui avait pour but d’unir et de représenter les royaumes du monde*. Elle est apparue après la Première Guerre mondiale sous le nom de Société des Nations. Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale l’a fait disparaître. Durant ce conflit, le peuple de Dieu a affirmé que, selon la Révélation, elle referait surface. Et elle est effectivement réapparue, sous le nom de Nations unies. — Rév. 17:8.

14 Jean déclare que l’image de la bête est “ un huitième roi ”. Est-ce à dire qu’elle constitue une huitième tête ? Non. Ce n’est qu’une image de la bête à sept têtes. Tout le pouvoir qu’elle détient lui vient de ses membres, et plus particulièrement de son principal promoteur, la Puissance mondiale anglo-américaine (Rév. 17:10, 11). Elle dispose de l’autorité d’un roi pour mener à bien une mission précise, laquelle engendrera une série d’évènements qui changeront le cours de l’Histoire.


L’IMAGE DE LA BÊTE DÉVORE LA PROSTITUÉE
15 Jean rapporte qu’une prostituée au sens figuré chevauche une bête sauvage de couleur écarlate — l’image de la bête à sept têtes — et la commande. Cette prostituée porte le nom de “ Babylone la Grande ”. (Rév. 17:1-6.) Elle représente fort justement l’ensemble des fausses religions, au premier rang desquelles figurent les Églises de la chrétienté. Les organisations religieuses accordent leur appui à l’image de la bête et tentent de l’influencer.

16 Babylone la Grande est aussi décrite comme étant assise sur des eaux, les peuples qui la soutiennent. Au cours du jour du Seigneur, elle voit ces eaux baisser considérablement (Rév. 16:12 ; 17:15). Quand l’image de la bête est apparue, les Églises de la chrétienté — une partie influente de Babylone la Grande — dominaient le monde occidental. Aujourd’hui, ces Églises et leur clergé ont perdu le respect et le soutien des masses. Pour tout dire, beaucoup pensent que la religion alimente les conflits, voire qu’elle en est la cause. En Occident, un mouvement d’intellectuels milite de plus en plus activement pour que la religion cesse d’exercer son influence sur la société.

17 La fausse religion ne va pas pour autant décliner lentement, puis disparaître. Elle continuera d’exercer une forte influence, essayant de plier à sa volonté les rois, ou dirigeants, jusqu’à ce que Dieu implante son idée dans leur cœur. (Lire Révélation 17:16, 17.) Sous peu, Jéhovah va amener les éléments politiques du monde de Satan, représentés par les Nations unies, à attaquer la fausse religion. Ils vont enrayer son influence et piller ses richesses. Une telle fin semblait des plus improbables il y a quelques décennies. Mais aujourd’hui, la prostituée est en équilibre instable sur le dos de la bête de couleur écarlate. Et elle ne va pas glisser en douceur de sa monture. Sa chute sera brusque et violente. — Rév. 18:7, 8, 15-19.


LES BÊTES SAUVAGES SONT ANÉANTIES
18 Une fois la fausse religion éliminée, la bête sauvage, c’est-à-dire le système politique mis en place par Satan, sera poussée à attaquer le Royaume de Dieu. Les cieux étant pour eux hors d’atteinte, les rois de la terre déchargeront leur colère sur les humains qui prennent fait et cause pour le Royaume — ce qui portera inévitablement à conséquence (Rév. 16:13-16 ; 17:12-14). Dans son livre, Daniel fait mention de la bataille finale. (Lire Daniel 2:44.) La bête sauvage mentionnée en Révélation 13:1, son image et la bête à deux cornes seront supprimées.

19 Nous vivons à l’époque où domine la septième tête. Après elle, aucune autre tête ne fera son apparition, car la bête sauvage est sur le point d’être anéantie. La Puissance mondiale anglo-américaine occupera encore une position prééminente quand la fausse religion sera éliminée. Les prophéties de Daniel et de Jean s’accomplissent dans les moindres détails. Assurément, la destruction de la fausse religion et la bataille d’Har-Maguédôn sont imminentes. Jéhovah a révélé à l’avance ce qui va arriver. Prêterons-nous attention aux avertissements prophétiques (2 Pierre 1:19) ? Il est plus que jamais temps de se ranger du côté de Jéhovah et de défendre son Royaume ! — Rév. 14:6, 7.




[Notes]
Dans la Bible, le chiffre dix désigne souvent ce qui est complet. Ici, les dix cornes désignent tous les royaumes issus de l’Empire romain.
Même si les éléments de la double puissance mondiale ont existé depuis le XVIIIe siècle, Jean parle de cette puissance telle qu’elle apparaîtrait au début du jour du Seigneur. En effet, c’est durant le “ jour du Seigneur ” que les visions consignées dans la Révélation s’accomplissent (Rév. 1:10). La septième tête n’a commencé à agir en tant que puissance mondiale unie qu’après le déclenchement de la Première Guerre mondiale.
Daniel a vu à l’avance l’hécatombe que cette puissance provoquerait pendant cette guerre. Il a écrit : “ Il causera des ravages d’une façon prodigieuse [effroyable]. ” (Dan. 8:24). En effet, les États-Unis ont causé des ravages sans précédent en lâchant deux bombes atomiques sur le territoire d’un adversaire de la double puissance mondiale.

Voir La Révélation : le grand dénouement est proche ! pages 240, 241, 253.



[Questions d’étude]
1, 2. a) Que nous permettent de comprendre les prophéties de Daniel et de Jean ? b) Que représentent les six premières têtes de la bête sauvage que Jean a vue en vision ?
 3. Que représente la bête effrayante à dix cornes et que figurent les dix cornes ?
4, 5. a) Qu’a fait la petite corne ? b) Que représente la septième tête de la bête sauvage ?
 6. Comment la septième tête a-t-elle traité le peuple de Dieu ?
 7. Quel rapport y a-t-il entre la septième tête de la bête sauvage et l’immense image ?
8, 9. a) Comment la septième puissance mondiale a-t-elle montré sa force ? b) Que représente l’argile dont sont composés les pieds de l’image ?
10, 11. a) Qu’arrivera-t-il aux pieds de la statue ? b) Le nombre des orteils de l’image revêt-il un sens particulier ?
12, 13. Que représente la bête sauvage à deux cornes, et que fait-elle ?
14. Pourquoi Jean parle-t-il de l’image de la bête comme d’“ un huitième roi ” ?
15, 16. Que représente la prostituée, et qu’arrive-t-il aux eaux sur lesquelles elle est assise ?
17. Que va-t-il bientôt arriver à la fausse religion, et pourquoi ?
18. a) Que va faire la bête sauvage, et sur quoi cela va-t-il déboucher ? b) D’après Daniel 2:44, quels gouvernements le Royaume de Dieu supprimera-t-il ? (Voir l’encadré de la page 17.)
19. a) De quoi pouvons-nous être sûrs ? b) Que devons-nous faire sans tarder ?



[Encadré, page 17]
QUE DÉSIGNE L’EXPRESSION “ TOUS CES ROYAUMES ” ?
La prophétie consignée en Daniel 2:44 déclare que le Royaume de Dieu “ broiera tous ces royaumes et y mettra fin ”. Il n’est question dans cette prophétie que des royaumes représentés par les différentes parties de l’image.

Qu’arrivera-t-il à tous les autres gouvernements humains ? La prophétie de la Révélation que l’on peut rapprocher de celle de Daniel fournit une vision plus complète des évènements à venir. Elle explique que “ les rois de la terre habitée tout entière ” seront rassemblés contre Jéhovah lors du “ grand jour de Dieu le Tout-Puissant ”. (Rév. 16:14 ; 19:19-21.) Ainsi, non seulement les royaumes composant l’image, mais encore tous les autres gouvernements humains seront détruits à Har-Maguédôn.




Sources: wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2012443?q=b%C3%AAte+%C3%A0+deux+cornes&p=par

Baron Dimanche

  • Pape du Funk
  • *
  • Messages: 570
Re : ROYAUME AU CIEL DE JEHOVAH DIRIGE PAR JESUS CHRIST « Réponse #142 le: août 14, 2012, 15:39:41 pm »
 :smiley35: :smiley35: :smiley35: :smiley35:


Refrain From Killing

  • Plutonium Saucisse
  • *
  • Messages: 53
Re : ROYAUME AU CIEL DE JEHOVAH DIRIGE PAR JESUS CHRIST « Réponse #144 le: août 17, 2012, 15:30:48 pm »
m auras bien fait rire avec toutes ses conneries !

Refrain From Killing

  • Plutonium Saucisse
  • *
  • Messages: 53
Re : ROYAUME AU CIEL DE JEHOVAH DIRIGE PAR JESUS CHRIST « Réponse #145 le: août 17, 2012, 15:33:46 pm »
Citer
1, 2. Que nous a révélé Jéhovah, et dans quel but ?
 3. Pour saisir le sens exact des prophéties bibliques, que faut-il comprendre au préalable, et pourquoi ?
 4. De qui la semence de la femme est-elle composée, et que fera cette semence ?
5, 6. a) De combien de grandes puissances Daniel et Jean parlent-ils ? b) Que représentent les têtes de la bête sauvage mentionnée en Révélation 13:1 ?
 7. Que représente la première tête, et qu’est-ce qui permet de l’affirmer ?
 8. Quel royaume la deuxième tête représente-t-elle, et qu’a tenté de faire ce royaume ?
9, 10. a) Qu’est-ce que Jéhovah a permis aux Babyloniens de faire ? b) Que devait-il arriver pour que certaines prophéties se réalisent ?
11. De quelles différentes manières l’Empire babylonien est-il représenté ? (Voir aussi la note.)
12, 13. a) Qu’a révélé Jéhovah au sujet de la chute de Babylone ? b) Pourquoi l’Empire médo-perse est-il fort justement représenté par la quatrième tête de la bête sauvage ?
14, 15. Quels détails Jéhovah a-t-il révélés sur l’Empire grec ?
16. Qu’a fait Antiochus IV ?
17. Quel rôle-clé la sixième tête de la bête sauvage a-t-elle joué dans l’accomplissement de la prophétie consignée en Genèse 3:15 ?
18. a) Quelle nouvelle nation Jéhovah s’est-il choisie, et pourquoi ? b) Comment la semence du serpent a-t-elle continué à manifester de l’hostilité à l’encontre de la semence de la femme ?
19. a) Comment Daniel décrit-il la sixième puissance mondiale ? b) Quelles questions seront examinées dans l’article d’étude suivant ?

Oooooooooo putain j ai tout faux !

The Rudy Schwartz Project - The Dallas Cowboys, Jesus and Me

OzKÄr KRapÖ

  • Pape du Funk
  • *
  • Messages: 597
Re : ROYAUME AU CIEL DE JEHOVAH DIRIGE PAR JESUS CHRIST « Réponse #146 le: septembre 14, 2012, 19:25:46 pm »

SMIRNOFF

  • Plutonium Saucisse
  • *
  • Messages: 52
Re : ROYAUME AU CIEL DE JEHOVAH DIRIGE PAR JESUS CHRIST « Réponse #147 le: novembre 11, 2013, 13:59:12 pm »
     

« Dis-nous : Quand ces choses auront-elles lieu ? »


« Quel sera le signe de ta présence et de l’achèvement du système de choses ? » (MAT. 24:3).





QUAND LA GRANDE TRIBULATION DÉBUTE-T-ELLE ?
QUAND JÉSUS JUGE-T-IL LES BREBIS ET LES CHÈVRES ?
QUAND JÉSUS ARRIVE-T-IL OU VIENT-IL ?



JÉSUS étant sur le point d’achever son ministère terrestre, ses disciples désirent vivement savoir ce que l’avenir leur réserve. C’est pourquoi, quelques jours avant sa mort, quatre apôtres lui demandent : « Quand ces choses auront-elles lieu, et quel sera le signe de ta présence et de l’achèvement du système de choses ? » (Mat. 24:3 ; Marc 13:3). Jésus énonce alors une prophétie d’une grande portée, consignée en Matthieu chapitres 24 et 25, dans laquelle il annonce plusieurs évènements importants. Ses paroles revêtent un sens particulier pour nous parce que nous sommes, nous aussi, très curieux de savoir ce que l’avenir nous réserve.

2 Depuis des années, les serviteurs de Jéhovah étudient la prophétie de Jésus concernant les derniers jours et prient à ce sujet. Ils cherchent à mieux comprendre quand doivent s’accomplir les paroles de Jésus. Illustrons la façon dont notre compréhension s’est affinée en répondant à trois questions relatives à la chronologie : Quand « la grande tribulation » débute-t-elle ? Quand Jésus juge-t-il « les brebis » et « les chèvres » ? Quand Jésus « arriv[e] »-t-il ou vient-il ? (Mat. 24:21 ; 25:31-33).

QUAND LA GRANDE TRIBULATION DÉBUTE-T-ELLE ?

3 Pendant plusieurs années, nous avons pensé que la grande tribulation avait commencé en 1914, avec la Première Guerre mondiale, et que « ces jours-là » avaient été « écourtés » par Jéhovah en 1918, quand la guerre a pris fin, pour que le reste oint puisse prêcher la bonne nouvelle à toutes les nations (Mat. 24:21, 22). Cette prédication achevée, l’empire de Satan serait détruit. Nous pensions donc que la grande tribulation se décomposait en trois phases : elle avait débuté en 1914, avait été interrompue en 1918 et prendrait fin à Har-Maguédôn.

4 Toutefois, grâce à un examen encore plus minutieux, nous avons discerné qu’une partie de la prophétie de Jésus concernant les derniers jours a deux accomplissements (Mat. 24:4-22). Un en Judée, au Ier siècle de n. è., et un à l’échelle mondiale, de nos jours. Cette compréhension affinée a entraîné d’autres éclaircissements*.

5 Nous avons également discerné que la première partie de la grande tribulation n’a pas débuté en 1914. Pourquoi ? Parce que, selon les prophéties, la grande tribulation ne commencerait pas par une guerre entre nations mais par une attaque contre la fausse religion. Par conséquent, les évènements de 1914 n’ont pas marqué le début de la grande tribulation, mais un « commencement de douleurs » (Mat. 24:8). Ces « douleurs » correspondent à ce qui s’est passé à Jérusalem et en Judée de 33 à 66 de n. è.

6 Qu’est-ce qui marquera le début de la grande tribulation ? Jésus a prédit : « Quand [...] vous apercevrez la chose immonde qui cause la désolation, dont a parlé Daniel le prophète, se tenant dans un lieu saint (que le lecteur exerce son discernement), alors, que ceux qui sont en Judée se mettent à fuir vers les montagnes » (Mat. 24:15, 16). Dans le premier accomplissement, la fameuse présence « dans un lieu saint » s’est produite en 66, quand l’armée romaine (« la chose immonde ») a attaqué Jérusalem et son temple (un lieu saint aux yeux des Juifs). Dans le deuxième accomplissement, cette présence se produira quand les Nations unies (« la chose immonde » moderne) attaqueront la chrétienté (sainte aux yeux des chrétiens de nom) et le reste de Babylone la Grande. L’attaque en question est décrite en Révélation 17:16-18. C’est cet évènement qui marquera le début de la grande tribulation.

7 Jésus a également annoncé : « Ces jours-là seront écourtés. » Le premier accomplissement de ces paroles a eu lieu en 66, quand l’armée romaine a « écourté » son attaque. Les chrétiens oints se trouvant à Jérusalem et en Judée ont alors fui, grâce à quoi leur « chair », leur vie, a été « sauvée » (lire Matthieu 24:22 ; Mal. 3:17). Par conséquent, à quoi pouvons-nous nous attendre lors de la grande tribulation à venir ? À ce que Jéhovah « écourte » l’attaque des Nations unies contre la religion, pour qu’elles ne détruisent pas la vraie religion avec la fausse. Ainsi, le peuple de Dieu sera sauvé.

8 Que se passera-t-il après la première phase de la grande tribulation ? Les paroles de Jésus indiquent qu’il s’écoulera une période qui se terminera avec le déclenchement d’Har-Maguédôn. Quels évènements se produiront dans cet intervalle ? La réponse se trouve en Ézékiel 38:14-16 et en Matthieu 24:29-31* (lire). Après cela, nous assisterons au point culminant de la grande tribulation, Har-Maguédôn, qui correspond à la destruction de Jérusalem en 70 (Mal. 4:1). La grande tribulation à venir, qui atteindra son paroxysme à la bataille d’Har-Maguédôn, sera un évènement inédit, « te[l] qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde » (Mat. 24:21). Ensuite, Christ entamera son Règne de mille ans.

9 Cette prophétie au sujet de la grande tribulation nous fortifie. Pourquoi ? Parce qu’elle donne la garantie que, quelles que soient les épreuves qu’ils traverseront, les serviteurs de Jéhovah pris collectivement « viendront » de la grande tribulation (Rév. 7:9, 14). Et surtout, elle nous réjouit parce que, à Har-Maguédôn, Jéhovah justifiera sa souveraineté et sanctifiera son saint nom (Ps. 83:18 ; Ézék. 38:23).

QUAND JÉSUS JUGE-T-IL LES BREBIS ET LES CHÈVRES ?

10 Voyons à présent quand se réalise une autre partie de la prophétie de Jésus : la parabole du jugement des brebis et des chèvres (Mat. 25:31-46). Autrefois, nous pensions que ce jugement s’effectuait tout au long des derniers jours, à compter de 1914. Nous en déduisions que ceux qui rejetaient le message du Royaume et qui mouraient avant le début de la grande tribulation mouraient en tant que chèvres ; qu’ils ne seraient donc pas ressuscités.

11 Au milieu des années 1990, La Tour de Garde a réexaminé Matthieu 25:31, qui déclare : « Quand le Fils de l’homme arrivera dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il s’assiéra sur son trône glorieux. » Il est apparu que si, en 1914, Jésus est devenu Roi du Royaume de Dieu, ce n’est pas à ce moment-là qu’il s’est « assi sur son trône glorieux » en qualité de Juge de « toutes les nations » (Mat. 25:32 ; cf. Daniel 7:13). Or dans la parabole des brebis et des chèvres, Jésus est surtout présenté comme Juge (lire Matthieu 25:31-34, 41, 46). Étant donné que Jésus n’était pas encore Juge sur toutes les nations en 1914, le jugement des brebis et des chèvres n’a pas pu débuter cette année-là*. Alors quand ce jugement commencera-t-il ?

12 La prophétie sur les derniers jours révèle que Jésus jugera les nations pour la toute première fois après la destruction de la fausse religion. Comme l’indique le paragraphe 8, certains des évènements qui auront lieu durant cette période sont prédits en Matthieu 24:30, 31. En examinant ces versets, tu relèveras des évènements semblables à ceux de la parabole des brebis et des chèvres. Par exemple : le Fils de l’homme vient avec gloire accompagné des anges ; toutes les tribus et les nations sont rassemblées ; les humains rangés parmi les brebis « rel[èvent] la tête » parce que « la vie éternelle » les attend* ; les humains rangés parmi les chèvres « se frappe[nt] la poitrine en se lamentant » comprenant qu’ils s’en vont au « retranchement éternel » (Mat. 25:31-33, 46).

13 Que conclure donc ? Que c’est quand il viendra, durant la grande tribulation, que Jésus déterminera qui parmi les gens de toutes les nations est une brebis ou une chèvre. Puis, à Har-Maguédôn, point culminant de la grande tribulation, les humains comparables à des chèvres seront définitivement « retranch[és] ». Quel effet cette compréhension a-t-elle sur la façon dont nous considérons notre ministère ? Elle nous aide à en mesurer toute l’importance. Avant la grande tribulation, les humains ont encore le temps de changer et de se mettre à marcher sur la route resserrée « qui mène à la vie » (Mat. 7:13, 14). Il est vrai qu’aujourd’hui, certains se comportent soit en brebis, soit en chèvres. Mais souvenons-nous que les humains ne seront définitivement rangés parmi les brebis ou les chèvres que durant la grande tribulation. C’est pourquoi nous avons de bonnes raisons de continuer à offrir au plus grand nombre de personnes possible l’occasion d’écouter et d’accepter le message du Royaume.
Tant que la grande tribulation n’a pas commencé, les humains ont encore le temps de changer (voir paragraphe 13).

QUAND JÉSUS ARRIVE-T-IL OU VIENT-IL ?

14 Une analyse plus poussée de la prophétie de Jésus révèle-t-elle que notre compréhension de la chronologie d’autres évènements marquants mérite d’être rectifiée ? La prophétie elle-même fournit la réponse. Voyons comment.

15 Dans la partie de sa prophétie consignée en Matthieu 24:29–25:46, Jésus se concentre sur ce qui va se passer pendant les derniers jours et la grande tribulation à venir. À huit reprises, il dit qu’il « vient », ou arrive*. En rapport avec la grande tribulation, il déclare : « Elles verront le Fils de l’homme venir sur les nuages. » « Vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient. » « C’est à une heure que vous ne pensez pas que le Fils de l’homme vient. » Dans la parabole des brebis et des chèvres, il annonce : « Le Fils de l’homme arrivera dans sa gloire » (Mat. 24:30, 42, 44 ; 25:31). Ces quatre mentions se rapportent à sa venue future en qualité de Juge. Où, dans sa prophétie, trouve-t-on les quatre autres mentions ?

16 Au sujet de l’esclave fidèle et avisé, Jésus dit : « Heureux cet esclave si son maître, en arrivant [« venant »], le trouve en train de faire ainsi ! » Dans la parabole des vierges, il dit : « Tandis qu’elles s’en allaient pour en acheter, l’époux est arrivé [« vint »]. » Dans celle des talents, il dit : « Longtemps après, le maître de ces esclaves est venu. » Toujours dans cette parabole, le maître dit : « À mon arrivée [« venant »] je recevais ce qui est à moi » (Mat. 24:46 ; 25:10, 19, 27 ; Nouveau Testament interlinéaire grec/français, M. Carrez). Quelle époque ces quatre mentions de la venue de Jésus désignent-elles ?

17 Autrefois, nous affirmions dans nos publications que ces quatre dernières mentions s’appliquaient à l’arrivée, ou venue, de Jésus en 1918. Prenons la déclaration au sujet de « l’esclave fidèle et avisé » (lire Matthieu 24:45-47). Nous pensions que l’« arrivée » citée au verset 46 avait un rapport avec l’époque de la venue de Jésus pour inspecter la condition spirituelle des oints en 1918, et que l’établissement de l’esclave sur tous les biens du Maître avait eu lieu en 1919 (Mal. 3:1). Toutefois, une étude plus fine révèle que notre compréhension de la chronologie de certains aspects de la prophétie de Jésus mérite d’être rectifiée. Pourquoi ?

18 Dans les versets qui précèdent Matthieu 24:46, les occurrences du verbe « venir » concernent systématiquement l’époque où Jésus vient pour prononcer et exécuter un jugement durant la grande tribulation (Mat. 24:30, 42, 44). De plus, nous l’avons étudié au paragraphe 12, l’arrivée de Jésus mentionnée en Matthieu 25:31 concerne cette même époque future de jugement. Il est donc logique de conclure que l’arrivée de Jésus pour établir l’esclave fidèle sur tous ses biens, mentionnée en Matthieu 24:46, 47, se rapporte aussi à sa venue future, durant la grande tribulation*. En effet, une analyse de l’ensemble de la prophétie de Jésus révèle clairement que les huit mentions de sa venue se rapportent à l’époque de jugement qui aura lieu durant la grande tribulation.

19 En résumé, qu’avons-nous appris ? Au début de cet article, nous avons posé trois questions relatives à la chronologie. Puis nous avons rappelé que la grande tribulation n’a pas commencé en 1914, mais qu’elle commencera quand les Nations unies attaqueront Babylone la Grande. Ensuite nous avons rappelé pourquoi le jugement par Jésus des brebis et des chèvres n’a pas commencé en 1914, mais aura lieu durant la grande tribulation. Enfin, nous avons expliqué pourquoi l’arrivée de Jésus pour établir l’esclave fidèle sur tous ses biens n’a pas eu lieu en 1919, mais se produira pendant la grande tribulation. Ainsi, nos trois questions relatives à la chronologie ont toutes trait à une même période à venir : la grande tribulation. Quelles nouvelles lumières ces rectifications jettent-elles sur l’illustration de l’esclave fidèle ? et sur d’autres paraboles, ou illustrations, de Jésus qui se réalisent en ce temps de la fin ? Les articles qui suivent répondent à ces questions importantes.

NOTES : (À lire, comme des notes de bas de page, avec les paragraphes correspondants.)

[Notes]

Paragraphe 4 : Pour de plus amples renseignements, voir les Tour de Garde du 15 février 1994, pages 8-21 et du 1er mai 1999, pages 8-20.

Paragraphe 8 : Ces versets mentionnent entre autres le rassemblement de ceux qui ont été choisis (Mat. 24:31). Donc, apparemment, les oints encore sur terre après la phase initiale de la grande tribulation seront à un moment ou à un autre ressuscités au ciel avant que n’éclate la bataille d’Har-Maguédôn. Ceci rectifie ce qui a été dit à ce sujet dans « Questions des lecteurs » de La Tour de Garde du 15 août 1990, page 30.

Paragraphe 11 : Voir La Tour de Garde du 15 octobre 1995, pages 18-28.

Paragraphe 12 : Voir le récit parallèle de Luc 21:28.

Paragraphe 15 : Les occurrences des verbes « venir » et « arriver » traduisent des formes du même verbe grec, érkhomaï.

Paragraphe 18 : Comme signalé, le terme grec traduit par « en arrivant » en Matthieu 24:46 est une forme du verbe grec traduit par « venir » ou « vient » en Matthieu 24:30, 42, 44.

[Questions d’étude]

 1. À l’image des apôtres, que sommes-nous très curieux de savoir ?

 2. a) Depuis des années, que cherchons-nous à mieux comprendre ? b) À quelles questions allons-nous répondre ?

 3. Comment, par le passé, envisagions-nous le déroulement de la grande tribulation ?

 4. Quelle compréhension a jeté de nouvelles lumières sur la prophétie de Jésus concernant les derniers jours ?

 5. a) Quelle période pénible a débuté en 1914 ? b) À quelle période du Ier siècle ce temps de douleurs correspond-il ?

 6. Qu’est-ce qui marquera le début de la grande tribulation ?

 7. a) Comment des « chairs » ont-elles été « sauvées » au Ier siècle ? b) À quoi pouvons-nous nous attendre ?

 8. a) Quels évènements suivront la première phase de la grande tribulation ? b) Apparemment, quand le dernier des 144 000 recevra-t-il sa récompense céleste ? (voir note).

 9. Quel effet la prophétie sur la grande tribulation a-t-elle sur les serviteurs de Jéhovah ?

10. Durant quelle période pensions-nous autrefois que le jugement des brebis et des chèvres avait lieu ?

11. Pourquoi le jugement des brebis et des chèvres n’a-t-il pas pu commencer en 1914 ?

12. a) Quand, pour la première fois, Jésus sera-t-il Juge sur toutes les nations ? b) Quels évènements Matthieu 24:30, 31 et Matthieu 25:31-33, 46 décrivent-ils ?

13. a) Quand Jésus déterminera-t-il qui est une brebis et qui est une chèvre ? b) Quel effet cette compréhension a-t-elle sur la façon dont nous considérons notre ministère ?

14, 15. Cite quatre versets bibliques relatifs à la venue de Jésus en qualité de Juge.

16. Dans quels autres versets Jésus parle-t-il de sa venue ?

17. Qu’affirmions-nous concernant l’arrivée dont parle Matthieu 24:46 ?

18. Que permet de conclure au sujet de la venue de Jésus une analyse de l’ensemble de sa prophétie ?

19. Quelles rectifications venons-nous de passer en revue, et à quelles questions répondront les articles qui suivent ?

[Illustration, page 3]

[Tableau, pages 4, 5]

LA GRANDE TRIBULATION ET AU-DELÀ

ACCOMPLISSEMENT MODERNE

DERNIERS JOURS

ÉVÈNEMENTS DU Ier SIÈCLE CORRESPONDANTS

Les Nations unies (« la chose immonde ») attaqueront la chrétienté (« un lieu saint ») et le reste de la fausse religion (Rév. 17:16-18).

DESTRUCTION DE LA FAUSSE RELIGION

L’armée romaine (« la chose immonde ») a attaqué Jérusalem et son temple (« un lieu saint »).

« La chose immonde [...] se tenant dans un lieu saint » (Mat. 24:15, 16)

(voir paragraphe 6).

Jéhovah « écourtera » l’attaque contre la religion ;

ses adorateurs seront sauvés.

L’armée romaine a écourté son attaque ; les chrétiens de Jérusalem et de Judée se sont enfuis.

« À cause de ceux qui ont été choisis ces jours-là seront écourtés » (Mat. 24:22)

(voir paragraphe 7).

DURÉE INCONNUE

Jésus, en qualité de Juge, déterminera qui, parmi les gens de toutes les nations, est une brebis ou une chèvre (Mat. 25:31-46)

(voir paragraphes 12, 13).

INTERVALLE

« Aussitôt après la tribulation de ces jours-là... » (Mat. 24:29-31)

(voir paragraphe 8).

Jésus établira l’esclave fidèle sur « tous ses biens » (Mat. 24:46, 47)

(voir paragraphe 18).

Destruction des nations (Rév. 16:16).

HAR-MAGUÉDÔN

Destruction de Jérusalem.

DÉBUT DU RÈGNE DE MILLE ANS DE CHRIST

[Illustration]

[Illustration]

[Illustration]

[Illustration, page 7]

Tant que la grande tribulation n’a pas commencé, les humains ont encore le temps de changer (voir paragraphe 13).
sources  http://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2013530

SMIRNOFF

  • Plutonium Saucisse
  • *
  • Messages: 52
Re : ROYAUME AU CIEL DE JEHOVAH DIRIGE PAR JESUS CHRIST « Réponse #148 le: novembre 11, 2013, 14:02:51 pm »
j'ai lue sur internet que les  témoins annonce la fin du monde en 2034 d'après une tour de garde de 2003. qu'en est il exactement?

la génération qui ne pasera pas comme une génération de 1914 seulement 
Songez à ce qu’il signifiait : plus que 120 ans, et  Jéhovah allait amener “ le déluge des eaux sur la terre, pour ravager de dessous les cieux toute chair dans laquelle la force de vie est en action ”. — Genèse 6:17.

http://meilleurforum-net.meilleurforum.net/
http://www.brooklyntower.com/watchtower_2034.htm
http://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2013530

SMIRNOFF

  • Plutonium Saucisse
  • *
  • Messages: 52
Why Does God Allow the Strong to Oppress the Weak? « Réponse #149 le: février 13, 2014, 12:30:35 pm »

Why Does God Allow the Strong to Oppress the Weak?

The Bible records some troubling instances of oppression of the weak by the strong. The case of Naboth comes to mind. * Ahab, a king of Israel in the tenth century B.C.E., allowed his wife, Jezebel, to have Naboth and his sons killed so that the king could take the man’s vineyard. (1 Kings 21:1-16; 2 Kings 9:26) Why did God allow such a gross abuse of power?

“God . . . cannot lie.”—Titus 1:2

Let us focus on one important reason: God cannot lie. (Titus 1:2) What does that have to do with wicked acts of oppression? Well, in the very beginning, God warned mankind that rebellion against him would bring a grim result—death. True to God’s word, death has been a part of the human experience ever since the rebellion in the garden of Eden. The first human death, in fact, came about through an act of oppression—when Cain murdered his brother Abel.—Genesis 2:16, 17; 4:8.

Regarding human history since then, God’s Word summarizes it this way: “Man has dominated man to his harm.” (Ecclesiastes 8:9) Have those words proved true? Jehovah warned the nation of Israel, his people, that they would find their kings oppressive, causing the people to cry out to God. (1 Samuel 8:11-18) Even wise King Solomon taxed his people excessively. (1 Kings 11:43; 12:3, 4) Wicked kings, such as Ahab, were far more tyrannical. Consider: If God had prevented all such acts of domination, would he not, in effect, have turned his own words into a lie?

“Man has dominated man to his harm.”—Ecclesiastes 8:9

Remember, too, that Satan claims that people serve God only for selfish reasons. (Job 1:9, 10; 2:4) If God protected all his servants from all forms of domination, would that not tend to substantiate Satan’s claims? And if God prevented all forms of oppression for everyone, would he not be responsible for an even greater falsehood? Under such protection, many might assume that humans can rule themselves successfully without God. But God’s Word says the very opposite—that man is completely incapable of governing himself. (Jeremiah 10:23) We need the Kingdom of God to come; only then will injustice end.

Does that mean, then, that God does nothing about oppression? No. Consider two things he does: First, he exposes tyranny for what it is. For example, his Word exposes every aspect of Jezebel’s plot against Naboth. The Bible further reveals that such evil deeds are promoted by a powerful ruler who wants to hide his identity. (John 14:30; 2 Corinthians 11:14) The Bible exposes him as Satan the Devil. By exposing wickedness and oppression along with their true source, God helps us to keep free of wickedness ourselves. He thus protects our eternal future.

Second, God provides solid hope for an end to oppression. The way he exposed, judged, and punished Ahab and Jezebel—as well as many like them—gives us confidence in his promises to punish all evildoers one day. (Psalm 52:1-5) God also provides reliable hope that he will soon reverse the bad effects of wickedness for those who love him. * Faithful Naboth will thus see a time when he and his sons will live on a paradise earth forever free from injustice.—Psalm 37:34.



http://www.jw.org/en/publications/magazines/wp20140201/why-god-allows-oppression/