Auteur Sujet: Non, je n'irai pas au NAME samedi  (Lu 20026 fois)

cindy cenobyte

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 11420
Non, je n'irai pas au NAME samedi « Réponse #45 le: septembre 16, 2006, 13:39:52 pm »
Citer
j'avais quand mme gardé une chaussette...


mais.... MAIS !!!

 :boulette:

 :wow:  
 :smiley36:
http://protopronx.free.fr
We work from hand to hand, from country to town,
From city to state, from world to world; nigga
From universe to universe

djimboulélé

  • Chaugnar aspirator
  • *
  • Messages: 4615
Non, je n'irai pas au NAME samedi « Réponse #46 le: septembre 16, 2006, 23:41:12 pm »
héhé   ! ! !:smiley51:

Tehanor

  • Plutonium Saucisse
  • *
  • Messages: 45
Non, je n'irai pas au NAME samedi « Réponse #47 le: septembre 17, 2006, 20:31:37 pm »
SUITE !

J'ai finalement annoncé ma fin de stage chez Naïve. A défaut de ne pas avoir dû écrire quatre copies sur ce qui m'a plu pendant celui-ci, ce n'est pas moi qui dérogerait au traditionnel mail de départ...

"Alors qu’approchent à grands pas ses dernières heures (minutes ?) de boulot, le stagiaire naïf(ve), confronté à l’insignifiance de l’empreinte qu’il laisse derrière lui, ressent comme un désir plus ou moins submergé de partir la tête haute (coiffée d’un stetson), le regard lointain, avec pour fond sonore le blues d’un crooneur cancéreux crachant sa mélancolie entre deux notes de banjo.



Plutôt que d’opter pour une séance de dédicaces-remerciements, tout en risquant d’afficher pour l’occasion une asociabilité à la mesure de la chétivité de la liste qui pourrait en résulter, je préfère partir sur une petite touche nostalgique. Je vais regretter les petits plaisirs quotidiens qui ont donné à ces quatre mois de stage tout son charme :

Le fait d’attendre devant l’ascenseur l’extinction de la petite lumière rouge pour appuyer frénétiquement sur le bouton tout en sentant la futilité de la chose au bout du doigt.

Ou d’attendre de se retrouver dans le-dit ascenseur pour s’imaginer que replacer une mèche qui bique et se donner quelques baffes suffiront à dissimuler les heures de sommeil qui font cruellement défaut. Puis de saluer les gens avec un tel enthousiasme qu’on en vient à envisager d’arrêter de se donner de faux espoirs devant une glace.



Attendre d’avoir suffisamment de désordre sur le bureau pour se convaincre de tout ranger. Remettre la main sur son bic quatre couleurs préféré, et fêter les retrouvailles à grandes flopées de post-its multicolores dès que l’occasion se présente.

Attendre devant l’entrée de Naïve la personne qui descendra avec la sacro-sainte clef. Essayer de ne pas s’attirer trop d’apitoiement en balançant une remarque sur le mur nouvellement peint, afin de montrer que les vingt minutes que l’on a pas perdues ont été mises à profit de sa prodigieuse érudition concernant ce qui relève de l’art pictural, et des monochromes de Klein en particulier.

Attendre qu’il n’y ait personne à l’étage pour fourrer dans la chaîne son cd de préféré de polka-core haïtienne. Se faire couper dans l’élan par une rentrée de déjeuner dont on avait mal estimé la précocité. Le mettre quand même et se faire rappeler cinq minutes plus tard l’existence de ce vieux casque qui traîne sur le bureau. Réfléchir un instant, et oublier la suggestion tout en maudissant le jour où l’on en a perdu la mousse des écouteurs.

Attendre d’être suffisamment expérimenté pour comprendre le 26eme degré de monsieur Schuster. Finir par se dire qu’on a déjà saisi le fonctionnement de la photocopieuse, du transfert de ligne, et qu’en fait, c’est déjà pas mal.



Attendre que sa boîte mail finisse de charger les spams du standard et les mails non sollicités. Décider que le peu de messages portant sur le viagra que l'on reçoit aujourd'hui fera office d’horoscope, et en éprouver une certaine virilité.

Attendre de se prendre un argument de journalisme ou de licence poétique en pleine face pour accepter l’inutilité de ses corrections. Puer la rancune sur le coup et oublier parce qu’en fait, c’est pas vraiment grave. Juste qu’avec un égo aussi gros que le sien, le t-shirt de stagiaire naïf a de temps en temps tendance à le boudiner.

Attendre de faire baisser son taux journalier de conneries professionnelles pour se sentir un peu moins crétin. Faxer une feuille à l’envers, s’en apercevoir après coup, et admettre que c’est sûrement peine perdue.



La bienséance voudrait que je balance une petite formule choc de fin avec pour guise d'enluminure quelques points d’exclamation et un smile de circonstance, mais l’autosatisfaction que me procure le fait d’avoir tenu au moins une personne au bout de ce mail m’insuffle une pointe d’extravagance qui me pousse au vice de ne pas le faire, quoique cela aurait tout aussi bien pu constituer un choc en soit (ou pas)."

djimboulélé

  • Chaugnar aspirator
  • *
  • Messages: 4615
Non, je n'irai pas au NAME samedi « Réponse #48 le: septembre 17, 2006, 23:01:33 pm »
T'inquiète.:)

cindy cenobyte

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 11420
Non, je n'irai pas au NAME samedi « Réponse #49 le: septembre 18, 2006, 07:18:27 am »
mais oui !
http://protopronx.free.fr
We work from hand to hand, from country to town,
From city to state, from world to world; nigga
From universe to universe

JeRe

  • Talibasstard from Hell
  • Chaugnar aspirator
  • *
  • Messages: 4672
Non, je n'irai pas au NAME samedi « Réponse #50 le: septembre 18, 2006, 10:29:10 am »
Citer
tout en sachant au fond de moi que rien ne m'emmerde plus que d'écouter du reggae.


mais le reggae c'es tde la merde il faut le savoir !!!!
kill aime all

je prefere deplaire expres pluto  que naturellement !

golombe

  • Soja Steack Antichrist
  • *
  • Messages: 220
Non, je n'irai pas au NAME samedi « Réponse #51 le: septembre 18, 2006, 10:34:26 am »
JeRe-Pierre Koffe a parlé
°°

pooelvorde

  • Human Pâté
  • *
  • Messages: 136
Non, je n'irai pas au NAME samedi « Réponse #52 le: septembre 18, 2006, 10:47:40 am »
un vivier de connards a barbe
un peu comme quand tu vas pisser......

djimboulélé

  • Chaugnar aspirator
  • *
  • Messages: 4615
Non, je n'irai pas au NAME samedi « Réponse #53 le: septembre 18, 2006, 13:26:04 pm »
dites donc, il font vachement peur , on dirait qu'ils vont couper du bois dans la forêt :)! ! !

Gabotz Fragdoz

  • Extreme Elvis
  • *
  • Messages: 755
Non, je n'irai pas au NAME samedi « Réponse #54 le: septembre 18, 2006, 13:45:16 pm »
ATTENTION:un de ces quatre barbus est un hippie!!