Auteur Sujet: conte d'hiver  (Lu 3549 fois)

Larm

  • Yog-Sothoth Mucus
  • *
  • Messages: 2240
conte d'hiver « le: janvier 11, 2006, 11:39:00 am »
Les paupières se rétractent,
Accueillant la lumière rouge et épaisse alentour.
Testant l'étendue de leur espace, les petites mains aiguisées tâtonnent la paroi devenue trop proche.
Consciencieusement d'abord, puis colère, violence
la coquille explose !
Premier contact.

Elle ressent un arc en ciel d'excitations. Ses sens inspirent la nouveauté. Découvrir !
Nuit.
La curiosité passe en dodelinant devant une bicoque en forme d'hélice.
Chacune des profondes pales souffle de la vapeur de miel par une embouchure en trompette.
La lumière qui s'échappe en gloussant par le carreau central, expose les multiples appareils en fonction qui aspirent, ou soufflent, dans un duvet sonore qu'aucune cloison ne saurait faire taire.
Elle se rapproche en prévenant sa discrétion, et tend le cou vers l'aura lumineuse .
Un homme, au visage sec mais reposé, est avachi sur une plaine de coussins aux couleurs tantôt scintillantes, tantôt brumeuses.
D'innombrables souffleurs de chaud sont pendus, tête en bas, mobiles tournoyant se poussant les uns les autres au hasard de leur vent.
Les rideaux pastels dansent dans un bruissement entièrement recouvert par leurs multiples marionnettistes.
Elle est tentée de pénétrer ce tumulte, se joindre à la fête intime, mais point de porte en apparence.
Elle plonge ses yeux partout où Elle pense pouvoir y trouver une poignée, un entrebaillement... le havre s'avère être forteresse.

Une seconde déçue,
Elle reprend l'art-pente, souriant aux autres belles étrangetés qu'Elle s'imagine embrasser.
Le dos de Line la tire hors du sol.
Elle n'aurait pas su choisir si elle voulait quitter la terre douce et fraîche qui glisse entre ses doigts de pieds brûlants... ou y rester ancrée...
Des claquements inattendus, lourds et réguliers résonnent respectueusement dans son dos.
Des arbres et des lumières rapetissent et se glissent sous son corps entier.
une ligne se dessine, délimitant le fond des choses.
Tremblante de stupeur excitée, Elle remarque sous ses plantes une pluie d'olives blanches, défiant innocemment la pesanteur de leur lente chute libre.
Line remarque alors que ses paumes, secouées par ses spasmes joyeux, sont à l'origine, la source des flocons.
La nuit s'éclaircit tandis qu'Elle rit à chaude larme.
Elle ne s'est pas trompée : vivre regorge du merveilleux.
Devant Elle, puissant, pur, nuancé à l'infini, son premier coucher de soleil.

Elle ne sait qui Elle est, ou peut-être, ce qu'elle est.
Ce qu'Elle sait lui suffit : l'inconnu est partout autour comme en elle.
Cet inconnu, si Elle y cherche le beau, le lui offira plus scintillant qu'Elle ne l'aurait fantasmé...

Larm

  • Yog-Sothoth Mucus
  • *
  • Messages: 2240
conte d'hiver « Réponse #1 le: janvier 13, 2006, 10:50:15 am »
Alors quoi ?
Ca inspire personne ? Même pas un débat sur les bisounours ? Chui déçu là  smiley7

dridri_a_bangui

  • Extreme Elvis
  • *
  • Messages: 827
conte d'hiver « Réponse #2 le: janvier 15, 2006, 15:38:19 pm »
C'est pas mal du tout. je m'attendais cependant, à un peu plus d'erotisme. c chouette en tout cas smiley14
" {…} Est-ce que Dieu a un style ? "
Picasso

Larm

  • Yog-Sothoth Mucus
  • *
  • Messages: 2240
conte d'hiver « Réponse #3 le: janvier 16, 2006, 08:59:35 am »
J'ai un commentaireu ! J'ai un commentaireu !!  :boulette:
Merci à toi dridri !
Pour l'érotisme, c'est vrai j'aurais pu. Ca ne m'est pas venu quand je l'ai écrit.
Si j'en fait un érotique je le posterai  :charming:  :chtulhu:

Larm

  • Yog-Sothoth Mucus
  • *
  • Messages: 2240
conte d'hiver « Réponse #4 le: janvier 23, 2006, 10:07:59 am »
Tiens je viens de calculer que le titre de ce texte m'a été + qu'inspiré par celui du morceau d'anotret sur la compil "esprit de corps". M'en étais pas rendu compte (conte)...
Je rends donc à César...

Sigmund Stella Artois

  • Hastur Vomitron
  • *
  • Messages: 1136
conte d'hiver « Réponse #5 le: août 06, 2007, 23:37:33 pm »
on boufait z'addentre à un drugue blus jaud, brezgue borno, nein ?  smiley11  smiley6
Der Hirsch hat ein neues Geweih aufgesetzt

Larm

  • Yog-Sothoth Mucus
  • *
  • Messages: 2240
conte d'hiver « Réponse #6 le: août 07, 2007, 02:35:32 am »
smiley13
ptain mais on supporte pas la chaleur ou quoi ?
Mercredi, 15 heures rue de la chienne immaculée.
Thérapie de groupe autour du thème : "Pourquoi mon zizi se dresse-t-il l'été lorsque je croise des jolies jambes dénudées"

 smiley12