Auteur Sujet: Du plastique dans les veines  (Lu 1395 fois)

leekid

  • Human Pâté
  • *
  • Messages: 127
Du plastique dans les veines « le: septembre 22, 2009, 20:34:49 pm »
Du plastique dans les veines

Un rond de tailles diverses, de couleurs diverses, un trou au centre. Glissé dans une pochette en papier, elle-même glissée dans une pochette cartonnée, façon poupée gigogne. Gravure mono-sillon dans son écrin. Prête à transmettre sa vibration, dans une rotation parfaite, au travers d'une minuscule pointe en métal, qui elle-même la transmet à un labyrinthe de câbles et de transistors, pour finir sa course chamboulée au milieu de molécules d'air transcendées.

Quelle belle invention ! Pourvu que le peak oil n'ait pas raison de toi ! Mais j'ai confiance. Il faut dire que tu en as vues d'autres. Et au final, combien de petits prétentieux, de prétendants tu as vu fanfaronner puis s'éteindre, alors que tout le monde vendait déjà ta peau d'ours ?

Pourtant, on peut pas dire que tu sois une flèche de technologie. Plutôt au rayon dinosaures de ce point de vue-là. Alors comment fais-tu ? Serait-ce ta légendaire franchise ? Il est vrai qu'avec toi pas de chichis, pas de blablas. Pas de zéro, ni de un, tas de chiffres mesquins.

Certains disent de toi qu'il vaut mieux t'avoir en photo qu'en pension. Et oui, c'est qu'avec ta petite famille, tu prends de la place ! Tu te rends compte qu'on pourrait te mettre, toi et toute ta smala, aussi nombreuse soit-elle, sur un tout petit disque dur ? Pour de faux bien sûr. Virtuellement comme on dit. Et puis pof, une mauvaise chute, un petit larçin : plus rien. Non, ça me rassure de te voir bien rangé sur des étagères.

D'autres disent aussi qu'en été, tu fais ta chochotte, supporte pas le soleil, et tout le tralala. Bon, c'est un peu vrai. Mais n'ait crainte, j'avais pas prévu de t'enduire d'onguent solaire, ça aussi je sais que t'aimes pas trop. Pas plus que la bière ou autres breuvages qu'il m'est arrivé accidentellement de te renverser dessus dans le feu de l'action. Tu ne m'en as jamais voulu. Il faut dire que l'incident n'est pas irréparable et que tout au plus tu manifestes ta rancoeur au fil des années par l'un ou l'autre craquement auditif.

Et c'est là que t'es à craquer.

Parfait dans tes imperfections.

YL