Auteur Sujet: portraits de l'extrème....  (Lu 288820 fois)

kyjah!

  • Petit Pain Fourré
  • *
  • Messages: 3717
portraits de l'extrème.... « Réponse #1110 le: février 14, 2009, 14:00:53 pm »
c'est la crise decompléxé


Whoa, something went wrong and it wasn't supposed to happen.

vendredi

  • Invincible Doner Kebab
  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 9424
portraits de l'extrème.... « Réponse #1111 le: février 14, 2009, 14:25:19 pm »
oui. j'en suis bien conscient...
c'est comme retourner au macdo après des années de boycott pour se rappeler que c'est vraiment dégueulasse...
j'ai bien conscience d'enfoncer une porte ouverte. il est certain que les producteurs de cette bouse comptent aussi sur l'audimat des gens que ça dégoutent et de ceux qui regardent ça pour se convaincre que l'autre est un sale con. idem pour les émissions type confessions intime, cyril lignac t'apprend à faire à manger loser, tu sais pas élever tes gosses voilà super nanny, tu sais pas ranger ta maison voilà sos nettoyage, tu sais pas décorer ton salon voilà valérie damidot, t'as aucun gout tu ressembles à rien viens on va te relooker. il est évident qu'une grosse partie de l'audimat est mené là par un désir sadique et voyeur de regarder l'autre se faire enfoncer par un montage assassin et pleurer parce qu'il a enfin la maison qui ressemble au catalogue de la redoute. de se rappeler que l'autre est pire aussi.
je suis bien d'accord aussi que c'est plus la peine de passer des soirées de débat entière à discuter de ces trucs pour être bien tous convaincu que oui c'est vraiment de la merde...

mais la quantité, non négligeable je pense, de gens qui suivent sincèrement ces nouveaux héros?
qui pensent vraiment que Moundir c'est un vrai humain "entier" (comme ils disent) et qui versent leur larme quand, en gagnant une épreuve, il crie "papa" parce que son père est mort et que ça a beaucoup changé sa vie...
et l'autre qui passe son temps à remercier Dieu et qui récite frénétiquement le nom de ces 3 filles quand elle craque...
il ya tout plein de nouveau code de représentation et de façon de s'exhiber qui apparaissent (et s'ancrent) avec ces émissions.
c'est le reflet du reflet du reflet qui est super inquiétant.
c'est les nouvelles références. une lumière bien placée entre le commun et l'idole inaccessible. être quelqu'un de bien sans trop d'effort, avec un soupçon de valeurs morales et une grosse dose de valeurs merdiques.
je crois que je préférais le catéchisme finalement.
"L'infamie perce et laisse des trous...."
TT________KKK________$$

!dje!

  • Nyarlathotep Fongus
  • *
  • Messages: 1631
portraits de l'extrème.... « Réponse #1112 le: février 14, 2009, 14:32:39 pm »
et moi les tumeurs

In Girum Imus Nocte Et Consumimur Igni.

kaïzasauce

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 6323
portraits de l'extrème.... « Réponse #1113 le: février 14, 2009, 15:50:24 pm »
les maçons du coeur... ca c'est de l'emission !  smiley5

http://www.youtube.com/watch?v=EyDCn0J7KTs

Ma partie préférée c'est toujours quand le mec hurle on y vaaaa ! et hop ils te detruisent la baraque a grand coup de masse
Apprendre ou a laisser.
http://byteburger.free.fr

vendredi

  • Invincible Doner Kebab
  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 9424
portraits de l'extrème.... « Réponse #1114 le: février 14, 2009, 16:37:40 pm »
ouais vraiment rude, j'en avais entendu parler, je viens d'en trouver un bout sur youtube...
faut vraiment pas avoir de face pour exhiber la souffrance des gens dans le but de vendre des espaces publicitaires.
"L'infamie perce et laisse des trous...."
TT________KKK________$$

riz

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 10231
portraits de l'extrème.... « Réponse #1115 le: février 14, 2009, 20:17:13 pm »
hey c'est moi qui craint , je croyais que tu donnais le duo finaliste avant l'heure (je savais pas que c'était hier la finale). Moi aussi j'ai regardé Gro Lanta (on choisit pas toujours ses programmes ...) , perso je trouve que c'est lémission de TV réalité la moins dégradante que j'ai vu.

vendredi

  • Invincible Doner Kebab
  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 9424
portraits de l'extrème.... « Réponse #1116 le: février 14, 2009, 20:44:54 pm »
ah ouais?
ton avis m'intéresse. pour moi c'est justement parmi ce qui s'est fait de pire.
Dans le cas des émissions type loft story je trouvais justement que la règle était plus franche, divertissement bête et méchant, voyeurisme... là on assiste aux même concepts de fourberie et d'élimination mais on nous fait passer ça pour une "aventure humaine et sauvage" alors que dans les commentaires et le montage l'accent est justement mis sur les guéguerres et les coups de couteau par derrière. finalement les épreuves et la débrouillardise ne sont pas mis en valeur. Finalement que ça aurait pu être une émission  type fort boyard, un divertissement concon, mais au moins les comportements auraient pas été influencer par ces concepts d'élimination et des règles vicieuses. l'apect aventure et construis ta cabane aurait été un peu plus mis en valeur, là je trouve que la seule chose impressionnante c'est le vice des scénaristes.
enfin bon je parle mais si ça n'avait tenu qu'à moi j'aurais même pas su que ça passait.

toi aussi t'as une petite amie qui aime bien regarder ces saloperies?
"L'infamie perce et laisse des trous...."
TT________KKK________$$

riz

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 10231
portraits de l'extrème.... « Réponse #1117 le: février 14, 2009, 21:01:25 pm »
Bah t'as peut être raison , je trouve juste que les participants ont l'air plus "humains" que les mutants d'autres émissions de sinistre mémoire. Y'a plus au moins un but à leur présence sur l'ïle , ils sont moins manipulés par la prod, les coups bas sont pas non plus bien méchants, tout ça reste au final plutot humain avec tout le coté cradingue que cela sous entend.
 Enfin je sais pas , je vois bien qu'une aura d'idéologique douteuse est latente mais au final je trouve cette émissions 100 fois moins dégradante que n'importe quelle pub Danone ou Loréal.

Kiki aux Morilles

  • Yog-Sothoth Mucus
  • *
  • Messages: 2091
portraits de l'extrème.... « Réponse #1118 le: février 15, 2009, 03:21:59 am »
C'est dla merde!


mr lime

  • Vortex Chorizo
  • *
  • Messages: 64

kyjah!

  • Petit Pain Fourré
  • *
  • Messages: 3717
portraits de l'extrème.... « Réponse #1120 le: février 15, 2009, 12:26:14 pm »
Citation de: "kaïzasauce"
les maçons du coeur... ca c'est de l'emission !  smiley5

http://www.youtube.com/watch?v=EyDCn0J7KTs

Ma partie préférée c'est toujours quand le mec hurle on y vaaaa ! et hop ils te detruisent la baraque a grand coup de masse


les maçons du coeur!
ça c'est beau c'est mieux que pimp my ride
un chef de chantier a fond de coke et de speed
une equipe sous mdma
le tout arrosé de redneck prets a tout pour une place a la droite de leur seigneur
...
une statue du pere decedé devant la maison refaite dans des gouts fins et legers
...
une emmission qui me fait dire "putain ils sont forts c'est ricains!!!"


Whoa, something went wrong and it wasn't supposed to happen.

OzKÄr KRapÖ

  • Pape du Funk
  • *
  • Messages: 597
portraits de l'extrème.... « Réponse #1121 le: février 15, 2009, 14:47:24 pm »

Kiki aux Morilles

  • Yog-Sothoth Mucus
  • *
  • Messages: 2091
portraits de l'extrème.... « Réponse #1122 le: février 15, 2009, 14:53:22 pm »
la photo de gauche c'est le guitariste de Carpathian Forest. Groupe de black assez rigolo dans l'apparence mais qui a fait de pures albums...

kyjah!

  • Petit Pain Fourré
  • *
  • Messages: 3717
portraits de l'extrème.... « Réponse #1123 le: février 16, 2009, 09:59:39 am »
en parlant de petit lapin




reuters


Whoa, something went wrong and it wasn't supposed to happen.

!dje!

  • Nyarlathotep Fongus
  • *
  • Messages: 1631
portraits de l'extrème.... « Réponse #1124 le: février 16, 2009, 10:04:28 am »
http://www.liberation.fr/politiques/0101319413-le-talleyrand-de-petit lapin qui pisse derrière la tente-c-est-bollore-et-son-yacht

«Le Talleyrand de petit lapin qui pisse derrière la tente, c’est Bolloré et son yacht !»
Interview

Elysée. L’historien Emmanuel de Waresquiel compare le Président à Napoléon Bonaparte :

94 réactions

Recueilli par JEAN-DOMINIQUE MERCHET

    * Agrandir la taille de police
    * Réduire la taille de police
    * Imprimer l'article
    * Envoyer l'article à un ami
    * Réagir

Emmanuel de Waresquiel, 51 ans, est historien et enseigne à l’Ecole pratique des hautes études. Spécialiste du XIXe siècle, il a publié une biographie de Talleyrand : le prince immobile (Fayard, 2003) et travaille aujourd’hui sur un autre grand personnage de l’époque napoléonienne, Joseph Fouché. Il vient de publier Cent Jours : la tentation de l’impossible (Fayard, 2008).
Nicolas petit lapin qui pisse derrière la tente est-il un nouveau Bonaparte, comme l’avance Alain Duhamel dans son dernier livre (1) ?

Je ne le crois pas. Il n’est ni un nouveau Bonaparte ni un nouveau Napoléon. C’est un énorme anachronisme, ne serait-ce que parce qu’il n’est heureusement pas arrivé au pouvoir à la suite d’un coup d’Etat. Il n’est pas non plus un fondateur comme a pu l’être le Premier consul. Lorsqu’on regarde l’œuvre de Bonaparte au lendemain de Brumaire, on est impressionné : il signe vingt traités de paix avec l’Europe, conclut un concordat avec l’Eglise, met en chantier le code civil, etc. Il s’agissait alors de terminer la Révolution. Si Nicolas petit lapin qui pisse derrière la tente était l’homme d’une telle œuvre, cela se saurait. Il n’est pas non plus Napoléon. L’empereur s’inscrivait dans la lignée d’Alexandre le Grand ou de Charlemagne. Or, Nicolas petit lapin qui pisse derrière la tente est profondément l’homme du présent, d’un présent immédiat aussi fin qu’une feuille de papier à cigarette. Il ne semble avoir, sur le plan symbolique, ni passé ni avenir, et ne se réclame pas d’une continuité historique. Nicolas petit lapin qui pisse derrière la tente est un président amnésique, y compris de son propre passé. Lorsqu’il va en Hongrie, il refuse de visiter les lieux de sa mémoire familiale. Là est sans doute la vraie rupture, du point de vue des représentations, si on le compare à ses prédécesseurs. Nicolas petit lapin qui pisse derrière la tente ne se projette pas non plus dans l’avenir : il n’est pas, semble-t-il, un président bâtisseur qui souhaiterait laisser sa marque, pour la postérité, dans l’espace parisien ou français. Son encéphalogramme historique est plat. Ses références historiques, leur instrumentalisation politique - le «sombre Moyen Age», le «peuple» régicide, la «lettre de Guy Môquet» - me font penser au lapin qui sort du chapeau. C’est de la prestidigitation, pas de l’histoire. Ses teinturiers, comme on disait au XIXe siècle de ceux qui étaient derrière les écrits d’un autre, ne me semblent pas très à l’aise avec la connaissance de l’histoire.
Les deux hommes sont des aventuriers de la politique, pas des héritiers…

C’est exact. On peut même ajouter qu’ils sont des parvenus. Napoléon était fasciné par la noblesse, au point de recréer une aristocratie. Talleyrand, son ministre des Relations extérieures, l’avait séduit parce qu’il était un grand seigneur de l’ancienne cour de Versailles, par son style et ses usages. Aujourd’hui, «l’aristocratie des vanités», comme disait Chateaubriand, a changé de position. Le Talleyrand de petit lapin qui pisse derrière la tente, c’est Bolloré et son yacht ! Ce qui est également intéressant à observer, c’est qu’ils sont tous les deux des latins en politique, à la fois sanguins et hommes de réseaux. Jamais en France, nous n’avions connu une telle pratique du donnant-donnant.
Une autre thèse court, celle défendue par Jean-Marie Colombani, qui voit en Nicolas petit lapin qui pisse derrière la tente, non pas un nouveau Bonaparte, mais «un Américain». Il cite cette phrase de Jérôme Monod, l’ex-conseiller de Jacques Chirac, qui le décrit comme «un immigré hongrois en partance pour l’Amérique qui a posé ses valises à Paris». Qu’en pensez-vous ?

Il a en effet un côté coucou. Bonaparte aussi. Tous les deux ont couvé leurs œufs dans un même nid français, Napoléon Bonaparte était corse, fraîchement français et de culture italienne. Nicolas petit lapin qui pisse derrière la tente vit, lui, dans le mythe du rêve américain, y compris dans sa vie privée, en s’inscrivant mentalement dans le modèle fabriqué pour le couple Kennedy. Mais la comparaison s’arrête là. A la fin de son règne, Napoléon avait, comme De Gaulle, véritablement le sentiment «d’être» la France. Bref, la France lui appartenait.
Comme Napoléon, Nicolas petit lapin qui pisse derrière la tente court-il le risque d’être victime d’un sentiment de toute puissance ?

Dès après son sacre, en 1804, l’empereur n’écoutait plus ce qu’on lui disait. «Que voulez-vous faire d’un homme qui n’a pour toute conversation que celle de monsieur Maret», disait Talleyrand goguenard. Hugues-Bernard Maret, l’homme lige de Napoléon, son ministre secrétaire d’Etat, ne se serait jamais permis la moindre critique à l’égard du «maître». Cela est peut-être arrivé beaucoup plus vite à Nicolas petit lapin qui pisse derrière la tente, qui lui aussi semble enfermé dans son propre reflet, Mais, dans le cas présent, ce n’est que psychologique, car de quelle volonté de puissance parle-t-on ? Aujourd’hui, celle-ci a beaucoup de mal à s’exercer dans la réalité des faits. Ceux-ci ont pris la dimension du monde. Nicolas petit lapin qui pisse derrière la tente, qui, en l’occurrence, n’y peut rien, est animé de l’obsession de donner à penser que cette volonté existe. Dans le cas de Napoléon, elle agissait vraiment sur le réel. Chez Nicolas petit lapin qui pisse derrière la tente, on ne parvient pas à prendre cette volonté au sérieux.
S’il n’est pas Bonaparte, est-il au moins bonapartiste ?

Je ne le crois pas non plus. Le bonapartisme, ce fut le gaullisme, pas le petit lapin qui pisse derrière la tentesme. Aujourd’hui, nous avons plutôt une droite louis-philipparde, à la manière du dernier Guizot. Le bonapartisme est très différent : il repose sur l’égalité et la gloire. Or, quelle gloire peut revendiquer Nicolas petit lapin qui pisse derrière la tente ? Cette nostalgie de la gloire était beaucoup plus présente chez Jacques Chirac ou chez Dominique de Villepin. Chez Nicolas petit lapin qui pisse derrière la tente, il n’y a aucune nostalgie. Il me fait penser à ce que Talleyrand disait à son bibliothécaire Fercoq à la fin de sa vie : «Dans la vie, voyez-vous, il y a trois formes de savoirs : le savoir tout court, le savoir-faire et le savoir vivre. Et il ajoutait finement : le seul qui compte au fond, c’est le savoir vivre.» Je crains que Nicolas petit lapin qui pisse derrière la tente ne possède que le savoir-faire.

(1) La Marche consulaire (Plon).
In Girum Imus Nocte Et Consumimur Igni.