Auteur Sujet: Une excuse pas valable  (Lu 18589 fois)

krodelabestiole

  • Nyarlathotep Fongus
  • *
  • Messages: 1632
Une excuse pas valable « Réponse #30 le: octobre 23, 2006, 11:50:01 am »
gorellaume aura subtilement noté que je tentais par là un fin : "baise avec tes amis, la sodomie élargit l'esprit !"

ceci dit il est probable que tehanor ai des amies femmes

sqaw lee

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 17248
Une excuse pas valable « Réponse #31 le: octobre 23, 2006, 12:02:11 pm »
Citer
par contre tu devrais eviter de t'emmeler les pieds dans des stérétotypes en papier glacé et plus baiser par exemple avec les gens que tu apprécies
cest plus agréable

oui avec des gens qui le méritent...des vrais amis par exemple !
Je trouve que ça devrait être plus logique de baiser avec des amis que des inconnus même si ça se fait pas vraiment...enfin je rejoins assez kro dans sa critique même si tu restes plaisant et amusant à lire..et ta nana dans l'histoire elle a pas l'air d'avoir inventé l'eau tiède en tout cas... smiley18


dis kro tu me rappèles combien de pourcent tu avais fait au test de pureté posté il y a très longtps ici ? smiley19  smiley5

Le caca ne fait pas tourner la terre, mais rend l'amour plus agréable !
Poil pour tous et tous à poil !
J'ai fait kk à ikea !
Les rêves sont au cerveau ce que le caca est aux intestins !
ça a l'air bien pour ceux qui aime bien!

sqaw lee

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 17248
Une excuse pas valable « Réponse #32 le: octobre 23, 2006, 12:04:29 pm »
Citer
gorellaume aura subtilement noté que je tentais par là un fin : "baise avec tes amis, la sodomie élargit l'esprit !"


voilà nos esprits se sont rejoints pendant que j'étais entrain d'éditer ma rep ! smiley5

Le caca ne fait pas tourner la terre, mais rend l'amour plus agréable !
Poil pour tous et tous à poil !
J'ai fait kk à ikea !
Les rêves sont au cerveau ce que le caca est aux intestins !
ça a l'air bien pour ceux qui aime bien!

cloporte atomisé

  • Yog-Sothoth Mucus
  • *
  • Messages: 2488
Une excuse pas valable « Réponse #33 le: octobre 23, 2006, 12:44:57 pm »
Citation de: "SQallY"
et ta nana dans l'histoire elle a pas l'air d'avoir inventé l'eau tiède en tout cas... smiley18


Entièrement d'accord !! Mais je trouve que la description est excellente, j'en ai rencontré des comme ça, j'ai même des amis qui sont tombés amoureux de filles comme ça (je me demande bien pourquoi d'ailleurs... Qu'est ce qui attire les hommes là dedans ? smiley9 Des hommes pour me répondre ??)

Tehanor, sincérement, je pense que tu te prends vraiment trop la tête effectivement... Souvent tu dois voir des malversations là où il ne se passe absolument rien, dis toi juste que la personne en face de toi pense rarement comme toi, quelque soit les projets que tu échafaudes à son égard...

Coucher avec ses amis, c'est une solution que j'ai utilisé dans le passé mais bon, on aboutit à rien de tangible au final, juste de l'amusement amical à défaut de faire une autre activité éculée...
Ø##Ø##Ø##Ø!!Ø
- Un enfant ne conprendrait pas cela...
- Un indien non plus...
- Un indien dirait que c'est un rêve.

beatnykk

  • Soja Steack Antichrist
  • *
  • Messages: 164
Une excuse pas valable « Réponse #34 le: octobre 23, 2006, 16:27:55 pm »
d'où retour du mythe du grand Amour

à la fois notre perte et notre sauvetage ^^

comme c'est poétique ... mais je préfère ça à un bouquin mal écrit il y a des siècles.

Tehanor

  • Plutonium Saucisse
  • *
  • Messages: 45
Une excuse pas valable « Réponse #35 le: octobre 23, 2006, 18:37:06 pm »
Citation de: "cloporte atomisé"

(je me demande bien pourquoi d'ailleurs... Qu'est ce qui attire les hommes là dedans ? smiley9 Des hommes pour me répondre ??)
...


Peut être simplement la beauté ? Ouais, j'ai l'impression que la tendance actuelle voudrait que l'on se fasse séduire à l'aide de mots, et d'y accorder bien plus d'importance que ça mériterait en réalité. Peut être parce qu'on se dit qu'on a pas envie de se trimballer un boulet, ça se défend comme point de vue, mais je prends pas. Bon, il m'arrive parfois de jouer le jeu, parce qu'une grande majorité fonctionne ainsi. Mais je trouve ça fondamentalement dérisoire. A mon avis, ça part d'un présupposé érroné, à savoir que parceque la personne d'en face saurait plus ou moins tenir une conversation intéressante, qu'elle serait plus apte à nous offrir une relation profitable. Je trouve au contraire qu'il est bien plus interessant de se taper qqu'un juste pour l'attirance physique qu'on éprouve mutuellement (et qui se ressent après dans les relations affectives), pour après la découvrir (et plus ça prendera du temps à y arriver, mieux ça sera car on sera toujours capable d'être étonné). Ben ouais, c'est pas avec deux trois discussions de bourré qu'on peut réellement découvrir une personne car elle a soit généralement beaucoup plus à nous offrir, soit beaucoup moins, mais rarement ce qu'on s'était imaginé sur ces premiers mots, contrairement au physique qu'on a pas besoin d'attendre pour découvrir (mise à part quelques détails) et qui fait donc à mon avis un critère beaucoup plus pertinent.
Mais voilà, c'est plus classe de baser son critère de sélection sur la tchatche que sur une simple attirance physique. Pas plus tard que samedi, j'exposais ce point de vue à l'ex d'un pote fraîchement larguée, lui disant que je trouvais ça profondément stupide de devoir systématiquement aligner des mots intelligents pour espérer avoir une chance avec qq'un. J'suis parti assez loin dans mon idée, si bien que ça prenait la forme d'un espèce de monologue assez touffu. A la fin, la meuf en question : "euh mais sinon, j'suis libre, moi" et moi perplexe. Ben ouais, c'est toujours pareil. Je lui aurais demandé tout de suite de baiser, ça aurait pas marché. Et là, suffisait que j'lui tienne le crachoir suffisament longtemps et subtilement pour qu'elle jete son dévoulu sur moi.
Bizarre comme situation, c'est un peu comme si une meuf m'expliquait pourquoi le machisme était un comportement stupide, et que j'lui répondais à la fin "ouais j'comprends, mais c'est bien parce que t'es une gonzesse et que j'ai envie de te faire une fleur ce soir".

Citation de: "cloporte atomisé"

Tehanor, sincérement, je pense que tu te prends vraiment trop la tête effectivement...


Effectivement, j'aime bien me prendre la tête. J'aime bien réfléchir, auto-philosopher sur des trucs à la con de la vie, des sujets qui me préoccupent et auxquels je pense quand j'prend le bus ou quand je chie. Essayer de comprendre le pourquoi du comment. Des fois même que j'pense avoir trouvé une idée de génie, j'en ponds une théorie un peu foireuse, et ça me procure un espèce de sentiment de satisfaction, comme si j'me sentais supérieur à avoir grillé un truc que personne ne grillerait. En réalité, la plupart du temps, j'ai rien grillé du tout, j'tourne juste le truc d'une certaine manière et puis voilà. J'me ferai vite rembarrer sur mon idée et j'passerai à autre chose. Alors, tant que j'étais avec ma femme, pas de problèmes, j'pouvais me lâcher (d'où les vidanges de cervelle dont j'parlais, qu'elle avait d'ailleurs l'art de me rembarrer vite fait en deux mots). Mais là, comme je suis célibataire, ça me préoccupe un peu et ça me fait donc forcément un nouveau sujet de réflexion qui pointe son nez. J'devrai pas me prendre la tête ouais, parce que c'est sans doute préjudiciable, et les gens arreteraient peut être de me trouver masochiste ou de me conseiller d'aller voir un psy, mais j'aime bien ça, voilà tout.  smiley23

Citation de: "cloporte atomisé"

Coucher avec ses amis, c'est une solution que j'ai utilisé dans le passé mais bon, on aboutit à rien de tangible au final, juste de l'amusement amical à défaut de faire une autre activité éculée...


Ouais, j'ai essayé de baiser avec une inconnue, c'était nul. J'ai essayé aussi de baiser avec une pote, c'était nul aussi. Juste que l'avantage avec la pote, c'est qu'on a déjà une certaine confiance à la base qui facilite le jemenfoutisme de la baise pour la baise.
Mais après voilà, la baise pour la baise, tout le monde en est capable (quoique j'ai quelques doutes à mon sujet, mais passons huhu), y'a rien d'exceptionnel dedans. CONTRAIREMENT à la baise amoureuse qui refile des sensations de taré. Bah ouais, v'la que j'fais mon loveur qu'on va dire mais tant pis. C'est ce que m'a montré l'expérience. Et là, je vois pas ce que vient foutre ce critère de tchatche à la con. Il sert peut être aux 95% de temps qu'il nous reste à passer avec la meuf en question. Mais au final parcequ'on trouve de principal intérêt que dans ces 5% de baise amoureuse (ce qui veut pas dire qu'on peut pas avoir quelques satisfactions secondaires dans le reste), et qui marchent parcequ'on se charme mutuellement, pas parcequ'on se trouve fûté. "La loose, c'est d'être moche". C'est vrai que c'était pas terrible mais au final, c'est peut être elle qui avait raison.

DJ Cabine

  • Miguou des Ténèbres
  • *
  • Messages: 1268
Une excuse pas valable « Réponse #36 le: octobre 24, 2006, 01:05:15 am »
La c’est touffu et j’ai vraiment du mal à  suivre.

Perso j’attendais bien l’apparition de quelques théories après un texte comme celui la …
Pas seulement des problématiques  passionnantes comme définir ce qu’est la looze,
si on se prend trop ou pas assez la tête et si on préfère la baise entre potes ou pas.
Ca m’amuse mais j’aurais aimé pourquoi pas savoir :

Si tu pense que l’on est maître de quoi que ce soit quand on fait une rencontre ?
Si des critères de séductions existent réellement et si oui servent ils a quelque chose ?
Pourquoi dans ces brefs moments ou l’on doit capturer notre promise on  peut encore réfléchi plutôt qu’agir ?
Et pourquoi projeter au tant d’attentes sur l’autre...
Es ce que tout ne nous est pas dicté par nos chromosomes ou les petits hommes verts ?
Pourquoi la frustration engendre t'elle la violence ?  Pauvre moustique !
Et surtout dieux est il un moustique ?

En fait je crois que j’aurai besoin d’un petit recentrage du débat par dröne.
Ca serai pas mal !
 smiley4

sqaw lee

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 17248
Une excuse pas valable « Réponse #37 le: octobre 24, 2006, 11:06:35 am »
j'ai le sentiment que tu t'écoutes un peu trop téhanor...p-e que les réflexions que tu as sur le vie, les relations humaines tout ça, les filles que tu cotoies se les applique à elle même à ton égard...

Citer
A la fin, la meuf en question : "euh mais sinon, j'suis libre, moi" et moi perplexe. Ben ouais, c'est toujours pareil. Je lui aurais demandé tout de suite de baiser, ça aurait pas marché. Et là, suffisait que j'lui tienne le crachoir suffisament longtemps et subtilement pour qu'elle jete son dévoulu sur moi.

peut-être qu'elle s'est dit "ha ces flambeurs...c'est toujours pareil, à te baratiner pour donner de la contenance à leur envie de baiser, il croit que j'y vois que dalle, c'est marrant de jouer l'idiote ça procure à tous ces loosers males un sentiment de supériorité parc'qu'ils seraient pas capable d'avoir le même bagout face à une nana en mesure de donner vraiment le change...bon j'en ai marre de jouer, faut que je l'aide à abréger le pauvre...on baise ?

moi je pense que tu devrais te trouver une "vieille" intelligente, qui t'écouterait, encadrerait tes réflexions et te feraient voir les choses de la vie plus simplement en te fesant partager ses expériences...t'as l'air d'être un bon gars j'trouve et c'est bien de se poser des questions et de se prendre la tête mais avec l'age tu prends du lest par rapport à tout ça sinon tu t'en sors pas.

Le caca ne fait pas tourner la terre, mais rend l'amour plus agréable !
Poil pour tous et tous à poil !
J'ai fait kk à ikea !
Les rêves sont au cerveau ce que le caca est aux intestins !
ça a l'air bien pour ceux qui aime bien!

DJ Cabine

  • Miguou des Ténèbres
  • *
  • Messages: 1268
Une excuse pas valable « Réponse #38 le: octobre 24, 2006, 11:33:26 am »
Citer
A la fin, la meuf en question : "euh mais sinon, j'suis libre, moi" et moi perplexe. Ben ouais, c'est toujours pareil. Je lui aurais demandé tout de suite de baiser, ça aurait pas marché. Et là, suffisait que j'lui tienne le crachoir suffisament longtemps et subtilement pour qu'elle jete son dévoulu sur moi.


C’était simplement une fille qui ne voulais pas casser l’ambiance.

Citer
moi je pense que tu devrais te trouver une "vieille" intelligente, qui t'écouterait, encadrerait tes réflexions et te feraient voir les choses de la vie plus simplement en te fesant partager ses expériences...t'as l'air d'être un bon gars j'trouve et c'est bien de se poser des questions et de se prendre la tête mais avec l'age tu prends du lest par rapport à tout ça sinon tu t'en sors pas.

Wouaou ! Quelle maturité SQally !
T’aurai pas connu un "vieux" qui aurai partagé ses expérience toi…. smiley5

djimboulélé

  • Chaugnar aspirator
  • *
  • Messages: 4615
Une excuse pas valable « Réponse #39 le: octobre 24, 2006, 12:32:20 pm »
...
Citer
"CONTRAIREMENT à la baise amoureuse qui refile des sensations de taré"smiley20  
...   tu l' a dit dans cette phrase! ben voilà, pas besoin de cacher la vérité dans la forêt, hein !  :smiley41:

riz

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 10231
Une excuse pas valable « Réponse #40 le: octobre 24, 2006, 13:21:28 pm »
:charming: smiley20   :smiley28:   smiley24

Tehanor

  • Plutonium Saucisse
  • *
  • Messages: 45
Une excuse pas valable « Réponse #41 le: octobre 24, 2006, 20:33:17 pm »
Citation de: "SQallY"
peut-être qu'elle s'est dit "ha ces flambeurs...c'est toujours pareil, à te baratiner pour donner de la contenance à leur envie de baiser, il croit que j'y vois que dalle, c'est marrant de jouer l'idiote ça procure à tous ces loosers males un sentiment de supériorité parc'qu'ils seraient pas capable d'avoir le même bagout face à une nana en mesure de donner vraiment le change...bon j'en ai marre de jouer, faut que je l'aide à abréger le pauvre...on baise ?


Ouai, mais nan. C'était clairement interessé. Enfin bref, peu importe.

Citation de: "SQallY"

j'trouve et c'est bien de se poser des questions et de se prendre la tête mais avec l'age tu prends du lest par rapport à tout ça sinon tu t'en sors pas.


Je vois ce que tu veux dire. Adolescent, on découvre un monde qui n'est pas forcément fait comme on nous l'avait dit, on commence à le percevoir rempli d'incohérences, et, bien content de s'en apercevoir, on bazarde tout ça en exergue, tout en s'emparant volontairement de valeurs diamétralement opposées, ou d'une issue alternative. Une vision désillusionnée de la société, qui pourra très bien ensuite s'étendre, dans un même élan de rejet, à toutes les autres choses qui nous conditionnent, ou qui tentent de le faire malgré cette nouvelle résistance dont on s'affuble.
Après vient effectivement le temps de blasitude. On se dit qu'au final, c'est pas si grave que ça, et qu'on est de toute façon plus ou moins obligé de prendre part au "jeu". D'une part parce qu'on aurait p'tetre pas fait mieux, mais aussi peut être parce qu'on a la flemme et que ça nous fatiguerait plus qu'autre chose. Alors on y adhère ouais, tout en gardant une part de recul suffisante pour se fabriquer une petit sentiment d'intégrité douillet. Le vieux sage qui sait tout ça, mais qui se dit que ça sert à rien de s'énerver en gros.

Sauf que j'ne suis même plus dans cette logique là. La merde environnante, je la rejette pas, je la contourne pas, je la mâchouille et en hume toute la beauté d'incohérence avec délectation. Je prétends pas en régurgiter quelque chose de bien fait, juste quelque chose dont j'aime bien la forme, et cela même si je savais au fond de moi qu'on aurait pu très bien la sculpter d'une façon sûrement plus pertinente que la mienne. C'est un truc que j'ai chopé en découvrant la sociologie. Ce regard porté sur certains faits, superbement désintéressé et plein de recul aussi. Ce regard là, j'en ai fait (ou tente) de le faire mien aussi. Sauf que la mienne de sociologie manque simplement de toute la logique qu'on serait tenté de lui accorder. Elle n'est pas objective et ne s'efforce aucunement de l'être, elle est subjective, car fondée sur mes propres expériences. Alors je constate, je sais que j'ai probablement tord et pourtant, j'en sors quelque chose qui me plaît parce que ça me parle à moi, ma p'tite sociologie lyrique (et en aucun cas scientifique). J'en resors même p'tetre un peu schizophrène car ce que j'applique aux gens à l'instant X, je me l'applique dans le présent, sur le moi de cet instant X. C'est probablement ce qui me permet au final d'en gagner un certain recul, et de remplacer cette "vieille" intelligente (dont la sagesse réside généralement dans la simplicité pure et sans fioriture. A cet égard, j'suis sûrement un sacrès crétin) dont j'aurai besoin, mais que j'ai perdue bêtement à une époque. Comme les occasions pour moi de sortir de ma torpeur se font assez rare, j'essaie de trouver des solutions alternatives (et raconter ma merde en est une parmis d'autres) en esperant qu'elles deviennent durablement efficientes parce que ouais, on me l'a suffisament râbaché, il faut que j'arrête d'attendre quelque chose des autres. J'trouve ça bien dommage d'ailleurs, mais bon...

Larm

  • Yog-Sothoth Mucus
  • *
  • Messages: 2240
Une excuse pas valable « Réponse #42 le: octobre 25, 2006, 00:53:16 am »
smiley13
lachage de kro

Beh le texte, comme dj cabine, j'ai pas pu m'en déscotcher avant la fin. Le style passe niquel, je me suis senti proche du personnage, j'me suis bidonné pas mal de fois (t'expliques bien les dilemmes... genre la danse contemporaine, merde alors c'est exactement ce que je me dis quand j'en matte  smiley14 ) et retrouvé par ci par là.

C'est chouette !

Larm

  • Yog-Sothoth Mucus
  • *
  • Messages: 2240
Une excuse pas valable « Réponse #43 le: octobre 25, 2006, 01:20:53 am »
hmm j'avais pas vu la 2e page.

[mode psy] Je sais pas comment t'assumes ton texte derrière ton écran, mais tu le défends bien je trouve. J'ai un peu de mal à concevoir que le type si blasé qui transpire de ton texte, puisse dire apprécier la vie dans ce qui le débecte.
A mon avis ton attirance pour la sociologie et ce raisonnement froid, distant, c'est justement s'en éloigner de la vie, parce qu'elle te fait peur.
Vivre, c'est rentrer dans son corps et l'endosser comme un habit très confortable. En fonçant avec, vers nos buts.
Là ton personnage j'ai l'impression qu'il se confronte au monde, à la vie des autres, il se force à le faire, pour ne pas baisser les bras, mais qu'il n'y croit pas. Il ne veut pas y croire. Il y a quelque chose qu'il ne veut pas voir. Alors il s'enferme dans son monde sous clef, où le régulateur de distance avec l'Autre est ses mots.
Qu'est-ce qui bloque ? Le monde qui l'entoure est-il responsable du blocus émotionnel ? Ou bien la réponse est-elle ailleurs ? Evidente ? Tellement omniprésente qu'on finit par ne plus y préter l'attention et l'importance qu'elle mérite...

cindy cenobyte

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 11420
Une excuse pas valable « Réponse #44 le: octobre 25, 2006, 07:33:37 am »
attention !


La lecture d' un texte de Larm dans cette partie du forum
 vous coutera 200 euros remboursé à 50% par la sécurité sociale
http://protopronx.free.fr
We work from hand to hand, from country to town,
From city to state, from world to world; nigga
From universe to universe