Auteur Sujet: Un moustachu casse sa pipe  (Lu 7349 fois)

kyjah!

  • Petit Pain Fourré
  • *
  • Messages: 3717
Re : Un moustachu casse sa pipe « Réponse #15 le: juin 16, 2012, 19:20:17 pm »
(tiens ya plus la croix inversé en smiley )
et aucuns moustachus
merci ludmilla ça nous avait manqués


Whoa, something went wrong and it wasn't supposed to happen.

Alain Deschodt

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 10351
Plan9 avale un bonsaï devant des enfants « Réponse #16 le: septembre 07, 2012, 17:11:20 pm »
Un acteur célèbre français vient de nous quitter à son tour

Citer
Décès du comédien Christian Marin, le Laverdure des «Chevaliers du ciel»

Le comédien Christian Marin, connu pour ses rôles dans «les gendarmes de Saint-Tropez» et  dans la série «Les chevaliers du ciel», est décédé mercredi matin à l'âge de 83 ans dans un hôpital parisien, a annoncé sa famille à l'AFP. La date et le lieu des obsèques de l'acteur n'ont pas encore été fixées.



Christian Marin, né à Lyon en 1929, a marqué l'histoire de la télévision et du cinéma avec ces deux rôles très populaires : il était le maréchal des logis Albert Merlot aux côtés de Louis de Funès dans les quatre premiers volet de la sage des «Gendarmes de Saint-Tropez» et il a été Laverdure dans la série télé «les Aventures de Tanguy et Laverdure», aussi appelée «Les Chevaliers du ciel».

Spécialiste des seconds rôles et éternel Laverdure

Dans cette adaptation de la bande-dessinée d'Albert Uderzo, il était le lieutenant Ernest Laverdure, dragueur invétéré, excentrique et gaffeur tout en restant un excellent pilote. Aux côtés de Jacques Santi qui jouait Michel Tanguy, pilote brillant et rigoureux, il a fait les beaux jours de cette série de 1967 à 1969.

http://www.dailymotion.com/video/xq2lfi_generique-tv-les-chevaliers-du-ciel_lifestyle#from=embediframe

Il a également enchaîné les seconds rôles au cinéma et a joué en tout dans une cinquantaine de films, tournant avec les plus grands réalisateurs : Jean Girault, Claude Autan-Lara, Costa-Gavras, Yves Robert, etc.

La principale passion de Christian Marin était toutefois le théâtre : il a joué dans une quarantaine de pièces tout au long de sa carrière, tant dans le répertoire classique que dans la comédie de boulevard. Depuis 2010, il jouait dans la pièce comique Le Gang des Seniors.

http://www.youtube.com/watch?v=6LTt4MXY4w4

Christian Marin a aussi poussé la chansonnette à plusieurs reprises, ce qui est une facette méconnue du comédien, comme en 1965 avec «Zut à mon patron», petite chanson comique accompagnée d'une vidéo.
En France, les chômeurs exploitent les patrons

Alain Deschodt

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 10351
une personne un peu fatale « Réponse #17 le: septembre 11, 2014, 22:52:18 pm »
Mort d'Antoine Duhamel, un sacrément bon compositeur de musique de film :ouin:

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2014/09/11/mort-du-compositeur-de-la-nouvelle-vague-antoine-duhamel_4486292_3382.html

Citer
Le compositeur Antoine Duhamel, 89 ans, est mort jeudi 11 septembre dans sa maison du Val-d'Oise, a annoncé sa famille. Fils de l'écrivain Georges Duhamel et de l'actrice de théâtre Blanche Albane, Antoine Duhamel avait signé les musiques de nombreux films de la Nouvelle Vague, notamment celle de Pierrot le fou.
Antoine Duhamel avait fait des études musicales et avait travaillé dans les années 60 avec les plus prestigieux réalisateurs. De Godard, il disait avoir appris « comment on se sert de la musique ».



Il avait également travaillé avec Bertrand Tavernier, avec qui il avait noué une solide amitié. Il avait notamment composé la musique de Que la fête commence et La Mort en direct. Pour Truffaut, il avait signé la musique de Baisers volés, La Sirène du Mississipi, Domicile conjugal ou encore L'Enfant sauvage.

« UNE CARPETTE »

Il avait composé pour le cinéma jusque dans les années 2000, mais pris ses distances avec un art qui faisait, selon lui, trop souvent preuve de « négligence » vis-à-vis du compositeur, considéré comme « une carpette », disait-il. Parallèlement, Antoine Duhamel composait des œuvres concertantes et symphoniques, des opéras (Ubu, Quatre-vingt-treize), des mélodies et des chansons.

Il avait fondé dans les années 80 une école de musique à Villeurbanne, ouverte au jazz, aux musiques traditionnelles, à la chanson et à la musique baroque, afin de combattre le cloisonnement.
En France, les chômeurs exploitent les patrons