Auteur Sujet: De l'épilation et du language de la presse féminime  (Lu 17943 fois)

sqaw lee

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 17248
De l'épilation et du language de la presse féminime « Réponse #60 le: janvier 22, 2011, 19:25:03 pm »
oui en effet c'est NUL ! NUL ! NUL !:smiley29: smiley21

Le caca ne fait pas tourner la terre, mais rend l'amour plus agréable !
Poil pour tous et tous à poil !
J'ai fait kk à ikea !
Les rêves sont au cerveau ce que le caca est aux intestins !
ça a l'air bien pour ceux qui aime bien!

sqaw lee

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 17248
De l'épilation et du language de la presse féminime « Réponse #61 le: juin 09, 2011, 17:32:20 pm »
Les "Ginks", ces femmes qui renoncent à devenir mères par souci écologique

http://www.7sur7.be/7s7/fr/5596/Copenhague-2009/article/detail/1242827/2011/03/29/Les-Ginks-ces-femmes-qui-renoncent-a-devenir-meres-par-souci-ecologique.dhtml?sms_ss=facebook

Citer
Face aux 6.935.385.192 de Terriens, de nombreux écologistes tirent la sonnette d'alarme: notre planète n'est pas capable de subvenir aux besoins d'un nombre illimité d'individus. Du coup, de plus en plus de femmes, soucieuses de préserver l'environnement, décident de renoncer à la maternité.



je comprend c'est ce que je ressens un peu mais je suis sceptique sur le fond...
parc'que quelquepart j'aimerai bien en avoir envie pour le côté "expérimental", curieuse de connaitre l'état d'être enceinte parc'que c'est la nature mais j'y arrive pas...en fait j'aurai pas l'impression de lui faire un cadeau au gosse....écologie ou pas c'est pas le problème même si c'est vrai que l'humain n'a pas besoin de se reproduire tant, j'trouve que c'est un peu une façon de donner bonne conscience et un but à toutes les nanas flippées comme moi qui ne veulent pas d'enfant... smiley18
cet article m'agace un peu, je comprend qu'on puisse ne pas vouloir d'enfant puisque moi même je m'en sens pas capable mais pourquoi ramener la cause écologique là dedant, cette cause est juste un prétexte à mon avis...parc'que si dans leurs trippes elles avaient vraiment le désir d'en avoir, elles abandonneraient leurs principes écologique...

Le caca ne fait pas tourner la terre, mais rend l'amour plus agréable !
Poil pour tous et tous à poil !
J'ai fait kk à ikea !
Les rêves sont au cerveau ce que le caca est aux intestins !
ça a l'air bien pour ceux qui aime bien!

kyjah!

  • Petit Pain Fourré
  • *
  • Messages: 3717
De l'épilation et du language de la presse féminime « Réponse #62 le: juin 09, 2011, 17:53:07 pm »
c'est bien plus que de l'ecologie


Whoa, something went wrong and it wasn't supposed to happen.

Alain Deschodt

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 10351
broukizoumik « Réponse #63 le: juin 09, 2011, 19:01:49 pm »
ça fait penser aux gauchistes qui se faisaient stériliser dans les années 70 pour ne se consacrer qu'à la lutte des classes. Je connais d'ailleurs des cas où des gens sont devenus tricards auprès de leurs potes (chez des gens du NPA) après avoir eu un gosse, style ils trahissaient la cause, le tout évidemment sous forme de non-dit, du stalinisme diffus... :smiley35:
En France, les chômeurs exploitent les patrons

Staross

  • CromCruach Spagetooz
  • *
  • Messages: 3468
De l'épilation et du language de la presse féminime « Réponse #64 le: juin 09, 2011, 20:41:44 pm »
Dans la plupart des pays européens c'est pas vraiment utile puisque la population diminue déjà, ce qui permet d'absorber un peu l'excèdent des pays qui n'ont pas encore fait leur transition démographique (quand le taux d'alphabétisation monte le taux de fécondité baisse), en france par contre oui ça peut être utile !

Après faut qu'en même avoir une haute idée de soi-même pour faire des gosses, non ?

weroz

  • Outcast Smegma
  • Dagon Morvus
  • *
  • Messages: 2816
De l'épilation et du language de la presse féminime « Réponse #65 le: juin 09, 2011, 21:50:12 pm »
j'ai bien le même sentiment que sqaw lee et alain

Citer
Après faut qu'en même avoir une haute idée de soi-même pour faire des gosses, non ?


bah si tu te considères comme un être humain ou plus largement comme un être vivant, t'as pas à avoir de scrupule à te reproduire, t'es un peu là pour ça à la base  smiley9

moi j'ai l'impression que la natalité et la famille en général sont assez dévalorisées dans nos sociétés, on en parle souvent comme d'une charge, d'un coût, d'un sacrifice sur la liberté individuelle, d'un carcan. j'avancerai pas d'explication à ça mais j'en pense pas moins.
d'ailleurs c'est pas nouveau, je ne sais plus quel essayste avait pondu un bouquin là-dessus dans les années 70 Le refus de la vie

l'argument de la surpopulation pour moi ne tient pas. si on extrapole avec notre système économique actuel c'est certain qu'une planète à 10 milliards ça va être tendu. seulement je crois qu'il y a une énorme marge de manoeuvre pour construire un système où l'on pourrais vivre à 15 milliards de façon harmonieuse.

donc au final pour moi cet argument, si on l'accepte, valide le système économique actuel, celui du gachi, du productivisme et de l'individualisme, dans ce monde là, effectivement l'enfer c'est les autres et moins ya d'autres mieux ça va.
You are identified
You are alone
You forgive
You forget

You tube
You noise

Staross

  • CromCruach Spagetooz
  • *
  • Messages: 3468
De l'épilation et du language de la presse féminime « Réponse #66 le: juin 09, 2011, 22:31:53 pm »
Citer
bah si tu te considères comme un être humain ou plus largement comme un être vivant, t'as pas à avoir de scrupule à te reproduire, t'es un peu là pour ça à la base


C'est une vision téléologique de l'évolution tout à fait erronée ; on est là pour rien du tout.

Les considérations sur la dynamique de la population globales sont inutiles à mon avis, celle-ci est déterminé par pleins de facteurs historiques qui sont hors de portée, à des kilomètres, de l'individu. A ce niveau on fait comme les bactéries ; on pousse jusqu'à qu'il n'y ait plus de ressources.

sqaw lee

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 17248
De l'épilation et du language de la presse féminime « Réponse #67 le: juin 09, 2011, 22:59:06 pm »
Citer
on est là pour rien du tout.


bin si...on est là pour que notre espèce puisse continuer d'exister ?
...et l'instinct de survie pousse à se reproduire...
Mais comme soit disant on est plus intelligent que les animaux, on a un cerveau pour faire barrage et moins se reproduire "bêtement"...

Citer
A ce niveau on fait comme les bactéries ; on pousse jusqu'à qu'il n'y ait plus de ressources.

c'est déprimant mais on ressemble malheuresement à ça oui...smiley18

Citer
quand le taux d'alphabétisation monte le taux de fécondité baisse

très important ça !
j'ai entendu un gars en parler récemment à la télé d'ailleurs.

Le caca ne fait pas tourner la terre, mais rend l'amour plus agréable !
Poil pour tous et tous à poil !
J'ai fait kk à ikea !
Les rêves sont au cerveau ce que le caca est aux intestins !
ça a l'air bien pour ceux qui aime bien!

weroz

  • Outcast Smegma
  • Dagon Morvus
  • *
  • Messages: 2816
De l'épilation et du language de la presse féminime « Réponse #68 le: juin 09, 2011, 22:59:45 pm »
Citer
C'est une vision téléologique de l'évolution tout à fait erronée ; on est là pour rien du tout.


si la vie n'a pour objectif qu'elle même c'est déjà un objectif quand même non ?

Citer
A ce niveau on fait comme les bactéries ; on pousse jusqu'à qu'il n'y ait plus de ressources.


c'est là un aspect de notre nature que l'on a les moyens de dépasser, au contraire de la reproduction sexuée justement, sinon à quoi servirait notre cerveau si on était aussi limité que des bactéries

t'es si matérialiste (philosophiquemet parlant) tu dois être un peu dépressif comme gars des fois nan ? smiley5
You are identified
You are alone
You forgive
You forget

You tube
You noise

sqaw lee

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 17248
De l'épilation et du language de la presse féminime « Réponse #69 le: juin 09, 2011, 23:02:34 pm »
c'est marrant on raconte un peu la même chose weroz et on a posté en même tps smiley5

Le caca ne fait pas tourner la terre, mais rend l'amour plus agréable !
Poil pour tous et tous à poil !
J'ai fait kk à ikea !
Les rêves sont au cerveau ce que le caca est aux intestins !
ça a l'air bien pour ceux qui aime bien!

weroz

  • Outcast Smegma
  • Dagon Morvus
  • *
  • Messages: 2816
De l'épilation et du language de la presse féminime « Réponse #70 le: juin 09, 2011, 23:07:41 pm »
oui c'est justement ce que j'étais en train de me dire  smiley5
You are identified
You are alone
You forgive
You forget

You tube
You noise

Staross

  • CromCruach Spagetooz
  • *
  • Messages: 3468
De l'épilation et du language de la presse féminime « Réponse #71 le: juin 09, 2011, 23:43:14 pm »
Citation de: "sqaw lee"

Citer
quand le taux d'alphabétisation monte le taux de fécondité baisse

très important ça !
j'ai entendu un gars en parler récemment à la télé d'ailleurs.


Todd j'imagine. Ce que ça montre c'est que "l'instinct de reproduction", s'il existe, est fortement modulé par les conditions socio-économiques.

La plupart des organismes sont morts/disparus/éteints et notre destin biologique, si on veut vraiment en trouver un, c'est bien celui-là. On est biaisés parce que l'on voit seulement les choses qui perdurent.

La plupart des organismes (probablement) n'ont pas d'états mentaux tel que des objectifs ou des buts. Vouloir attribuer des objectifs à la vie en général c'est un peu comme vouloir en donner à une pierre. Anthropomorphisme.

Ensuite les buts, les devoirs et les objectifs sont des énoncés normatifs (= politiques), c'est à dire qu'ils ne sont jamais vrai ou faux mais bon, désirable ou mauvais, etc. Il est parfois bon de faire des enfants mais il n'est jamais vrai de faire des enfants. Les énoncés normatifs vivent dans un monde d'arbitraire ; il n'y a pas de vérité en politique. On peut choisir librement de prendre le chemin de droite plutôt que celui de droite si on le désir.

Naturaliser (=donner l'aspect du naturel à des décisions arbitraires) la politique c'est assez déprimant oui ! C'est un mécanisme majeur de la domination masculine d'ailleurs (d'après Bourdieu).

Bref smiley5

weroz

  • Outcast Smegma
  • Dagon Morvus
  • *
  • Messages: 2816
De l'épilation et du language de la presse féminime « Réponse #72 le: juin 10, 2011, 01:48:19 am »
Citer
La plupart des organismes (probablement) n'ont pas d'états mentaux tel que des objectifs ou des buts. Vouloir attribuer des objectifs à la vie en général c'est un peu comme vouloir en donner à une pierre. Anthropomorphisme.


faudrait plutôt parler de nécessité que d'objectif pour être précis

la nécessité veut que, pour que je sois capable de me poser la question de mon existence, il y ait eu auparavant mes ancêtres qui ont contribué à mon apparition. sans quoi cette question n'aurait pas de sens puisque je ne serais pas là pour me la poser.

 smiley9

les bactéries n'ont pas pour objectif de se reproduire, c'est simplement nécessaire à leur survie au même titre que de se nourrir

c'est dur de compliquer un truc simple pour le faire comprendre à quelqu'un de compliqué

smiley5

sinon il ne s'agit pas d'opprimer les femmes ni de "naturaliser" la politique, seulement il me semble que le vivant a ses nécessités, qui elles-mêmes déterminent nos limites, autant qu'il est absurde de qualifier un arbre de réactionnaire parce qu'il a poussé sur le chemin de ta voiture

mais oui bref comme tu dis, de toutes façon je suppose que personne ne comprend déjà plus rien à la conversation.
You are identified
You are alone
You forgive
You forget

You tube
You noise

bernard2000

  • Carnivorous Salami
  • *
  • Messages: 83
De l'épilation et du language de la presse féminime « Réponse #73 le: juin 10, 2011, 02:02:27 am »
Hum, si tu parles de nécessité, tu  induits l'idée de nature... tu  fausses le débat. La Nature n'existe pas autrement que ce dont on l'a construite...
rien n'indique que tes ancêtres aient eu la nécessité de se reproduire mais c'était peut être dans leur "nature" de le faire. Si leur "nature" est construite ta nécessité est caduque.

weroz

  • Outcast Smegma
  • Dagon Morvus
  • *
  • Messages: 2816
De l'épilation et du language de la presse féminime « Réponse #74 le: juin 10, 2011, 02:06:32 am »
Citer
La Nature n'existe pas autrement que ce dont on l'a construite..


je comprends pas ce que tu veux dire.. le concept de nature, ou la nature ? que l'on a construit ? et pourquoi j'amène le concept de nature en parlant de nécessité ? tu peux dévellopper si tu veux. pour moi ""la nature"" elle se construit d'elle meme justement, pour elle-même, avec nous dedans..
You are identified
You are alone
You forgive
You forget

You tube
You noise