Auteur Sujet: On peut être et avoir tété  (Lu 502 fois)

Puyo Puyo

  • Pape du Funk
  • *
  • Messages: 684
On peut être et avoir tété « le: juin 02, 2007, 17:29:34 pm »
"C’est au cours d’une réunion entre amis que j’ai entendu parler de cette fatwa, écrit le quotidien Asharq al-Awsat. D’abord, je me suis demandé si ce n’était pas une plaisanterie, le délire d’un fou, ou une rumeur qui, à force d’être colportée, avait fini par passer pour vraie. Que dit cette fatwa émise par un des prélats d’Al-Azhar, le Vatican cairote de l’islam sunnite ? Que si une femme donne son sein à téter à cinq reprises à un collègue mâle, elle peut partager le même bureau sans avoir à se voiler. Rien que ça ! Ces tétées prodiguées à un homme adulte permettent à un couple non marié de s’isoler sans poser de problème du point de vue de la religion, et sans interdire le mariage entre l’homme et la femme en question.
La fatwa du cheikh d’Al-Azhar a incité une cinquantaine de députés égyptiens à s’intéresser de plus près à l’affaire et à étouffer l’information de peur que la presse ne s’en empare. Ce faisant, ils ont rendu un grand service à Al-Azhar et aux médias égyptiens, qui se sont ainsi trouvés dispensés de traiter un sujet pour eux proprement inabordable. Mais comment la presse peut-elle y échapper, alors que ladite fatwa est numéro un au box-office de l’intérêt populaire ? Elle est sur toutes les lèvres, et devance tous les autres sujets de discussion sur les sites Internet arabes. Les internautes négligent les pages sur la guerre en Irak et les affrontements interpalestiniens pour se ruer en masse sur celles qui traitent de la fatwa. Tout le monde en parle.”
Ce décret religieux a été émis par le Dr Ezzat Attia, précise le site Elaph, et a déclenché un tollé à Al-Azhar. Le cheikh Tantaoui a ordonné l’arrêt de travail de l’imam et sa traduction devant un tribunal religieux. Après que l’homme eut tété, précise le site panarabe, on peut faire établir un constat signé par des témoins attestant, au nom de Dieu, qu’Une telle a donné le sein à Un tel. “Le fait qu’elle lui donne le sein est considéré comme un acte maternel qui empêcherait tout acte sexuel entre les deux.”
Beep Beep - Yeah

 


SimplePortal 2.3.3 © 2008-2010, SimplePortal