Auteur Sujet: Mélancolique destin d’un alcoolique dans l’train  (Lu 8364 fois)

Tehanor

  • Plutonium Saucisse
  • *
  • Messages: 45
Mélancolique destin d’un alcoolique dans l’train « le: octobre 03, 2006, 22:21:36 pm »
Les poteaux entament leur marche à travers la vitre sous l’impulsion d’une secousse à peine perceptible, et je croise les doigts pour que personne ne s’asseye à côté de moi. Je finis par détourner le visage de mon reflet en semi-teinte, débouche la bouteille, avale une goulée et plonge le nez dans Courrier International, répétant sans cesse le geste jusqu’à m’avachir dans ce qui devient pour mon entendement un labyrinthe de phrases. Puis, c’est l’effet totalement inverse qui arrive. Je m’absorbe dans ce buvard cérébral, en arrache les lettres des yeux avec une telle avidité qu’ils en éventreraient presque l’article. Je noie mes pensées distraites dans sa substance hautement polémique et l’alcool.



Le tgv entre en gare. Je range ma bouteille et laisse passer le ballet des précautions, conscient à l’instant même de ma balourdise si il m’était donné d’y participer. Un danseur gère comme il peut les forces centrifuges qui s’exercent sur son corps en rattrapant son sac, pendant que son partenaire évalue l’étroitesse du passage qui lui reste, glisse un « pardon » dans son dos, et se faufile devant avec la grâce que peuvent lui permettre ses bagages au bout du bras. Pour une fois, je n’aurai pas la désagréable impression d’être toujours celui que personne n’attend au bout du quais car Emile viendra m’y chercher pour aller au Tripo. On échangera quelques mots, il finira mon pastis devant l’entrée, et on se paiera une bière à l’intérieur. On retrouvera mes potes, on dansera, on ira aux chiotes, on se perdra, l’ex d’un pote me vomira sur le bras et moi, ça me fera marrer. J’irai le nettoyer et finirai la soirée par l’enrouler autour de la mienne d’ex, tout en lui disant pour soulager ma conscience qu’elle a bien fait de me larguer parce qu’on est bien finalement comme ça, comme potes, apaisant qu’il est de parfois se mentir à soi même.



Pour l’instant, je vide ma vessie dans les toilettes exigus du train. Je repense à Naïve et la dernière semaine de boulot qui m’y attend.

Je suis loin de me douter que le boss viendra en personne à mon pot de départ soulager la sienne de conscience en se lançant dans une mission « remerciement de stagiaire », et que moi, sous l’effet de l’alcool, ne lâcherais plus son regard fuyant qui cherche la moindre occasion pour s’éclipser, bien trop content de lui raconter n’importe quoi.

Je suis loin de me douter finir ce pot dans un bar à la poursuite d’une suédoise qui ne comprendrait rien à mon anglais minable, juste pour soulager une irrésistible envie de lui dire que sa tête me ferait trop penser à une pub pour Freedent, ce qui serait de toute façon perdu d’avance car elle ne connaîtrait pas le mot « adverstising » et aurait encore moins de chances de connaître une marque à consonance franco-anglaise.



Je suis loin de me douter que cette gonzesse de chez Naïve dont j’avais peur de tomber amoureux malgré l’attachement qu’elle éprouvait pour son fiancé, « sa perle » ; cette gonzesse, que j’avais fuit pendant deux mois pour finalement m’en désintoxiquer et recommencer à fréquenter de manière sereine ; je suis loin de me douter qu’elle finirait notre dernière soirée ensemble par me caresser le dos de sa main baguée, pendant que je feindrais de ne point m’en rendre compte. Qu’elle resterait collée à moi pendant que je lutterais pour éviter que sa poitrine écrasée sur mon bras ne me foute la gaule. Qu’on se perdrait bêtement à la fin de Birdy Nam Nam et que j’en ruminerais tout le retour, imaginant qu’il se serait passé je ne sais quoi d’inavouable si elle était venue comme prévu dormir chez moi pour y récupérer le portable qu’elle avait oublié plus tôt dans la soirée.

Le mien se met à sonner : c’est Emile qui m’attend. Je le range dans ma poche, remonte ma braguette, et appuie sur le bouton de la chasse tout en esquissant un sourire de gosse en pensant à la soirée qui m’attend.



Pourtant, je suis loin d’imaginer la mélancolie qui m’envahira cette dernière semaine de Naïve, à force de cumuler diverses histoires foirées dont le point culminant était cette déclaration d’amour flanquée d’un aveu d’infaisabilité qu’on m’envoya en pleine tronche cet été. Je commencerai à croire être la victime d’un sort qui pousserait chaque meuf pour laquelle je m’attacherais à secouer les fesses sous mon nez pour bien me montrer ce à quoi je ne pourrais prétendre. Et tous les efforts que j’avais fait pour encaisser ces coups sans broncher se liquéfieront en pleurs sur l’épaule d’un collègue de Naïve, juste parce que l’alcool m’aura ôté la honte de le faire et que rien au final ne décrasserait mieux les blessures qu’une bonne coulée de larmes.



De toute façon, je finirai par jouer les gros durs, répétant à qui veut l’entendre que je me prends la tête pour des conneries et que je ne devrais pas, car les meufs sont toutes des putes qui ne méritent qu’on s’y attache juste pour bien leur bourrer le trou, quitte à faire plus ou moins d’efforts pour les supporter et en justifier le sacrifice par les quelques paillettes d’amour qu’on s’envoie soi même à la gueule ; le problème de fond étant qu’elles savent nous faire chier avec autant d’énergie qu’elles ont de talent pour nous tenir par les couilles, et pour s’en remplir la chatte avec une adresse dont on ne saurait se passer vu la satisfaction certaine que cela procure.

Je suis complètement saoul en m’extirpant du train, mais ça, je m’en doutais déjà avant d’y monter.


sqaw lee

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 17248
Mélancolique destin d’un alcoolique dans l’train « Réponse #1 le: octobre 04, 2006, 11:49:19 am »
Citer
Je suis loin de me douter que cette gonzesse de chez Naïve dont j’avais peur de tomber amoureux après avoir découvert l’attachement qu’elle éprouvait pour son fiancé, « sa perle »

technique !
faire croire qu'on est innacecible avec le coeur bien rempli rend le challenge dans la séduction encore plus excitant n'est c'pas !  alors que si cette fille avait été seule et directement accecible elle ne t'aurait sans doute pas intéressée...chien ! smiley5

Le caca ne fait pas tourner la terre, mais rend l'amour plus agréable !
Poil pour tous et tous à poil !
J'ai fait kk à ikea !
Les rêves sont au cerveau ce que le caca est aux intestins !
ça a l'air bien pour ceux qui aime bien!

weroz

  • Outcast Smegma
  • Dagon Morvus
  • *
  • Messages: 2816
Mélancolique destin d’un alcoolique dans l’train « Réponse #2 le: octobre 04, 2006, 11:56:39 am »
smiley5  smiley14

quel ton
You are identified
You are alone
You forgive
You forget

You tube
You noise

Tehanor

  • Plutonium Saucisse
  • *
  • Messages: 45
Mélancolique destin d’un alcoolique dans l’train « Réponse #3 le: octobre 04, 2006, 13:45:19 pm »
Citation de: "SQallY"
Citer
Je suis loin de me douter que cette gonzesse de chez Naïve dont j’avais peur de tomber amoureux après avoir découvert l’attachement qu’elle éprouvait pour son fiancé, « sa perle »

technique !
faire croire qu'on est innacecible avec le coeur bien rempli rend le challenge dans la séduction encore plus excitant n'est c'pas !  alors que si cette fille avait été seule et directement accecible elle ne t'aurait sans doute pas intéressée...chien ! smiley5


J'avoue je suis un p'tit joueur, j'attaque généralement au moment où elles sont le plus vulnérable, où elles ne tiennent plus trop à leur relation et j'me contente de donner un p'tit coup de pied dans le tas, sinon le challenge me paraît trop dur. Faut dire, la bague de fiancailles, les "ça n'a jamais été aussi bien qu'en ce moment", et les projets de vie commune m'ont quelque peu refroidi  smiley9 , considérant ce qu'il s'est passé, j'aurai p'tetre pas dû jeter l'éponge si vite en fin de compte mais bon, y'en a beaucoup aussi qui aiment se faire désirer juste pour remonter l'estime qu'elles ont d'elle même, et aérer un peu leur situation de couple fermé à double tour.

riz

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 10213
Mélancolique destin d’un alcoolique dans l’train « Réponse #4 le: octobre 04, 2006, 14:03:40 pm »
Fais attention tu frôlais parfois l' Alexandre jardin , même si comme à chaque fois j'ai pris du plaisir à te lire.

sqaw lee

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 17248
Mélancolique destin d’un alcoolique dans l’train « Réponse #5 le: octobre 04, 2006, 15:24:38 pm »
Citer
y'en a beaucoup aussi qui aiment se faire désirer juste pour remonter l'estime qu'elles ont d'elle même, et aérer un peu leur situation de couple fermé à double tour.

casé à double tour ou non le jeu de la séduction est partout et fait partie de l'Homme...après c'est plus ou moins pathologique chez certain ou certaine...
ce que je veux dire c'est que ta fille n'a pas plus besoin de remonter l'estime qu'elle aurait d'elle même et aérer sa situation de couple fermé (c'est son choix) en répondant à tes avances que toi de remonter la tienne d'estime et combler le vide de ta situation de nouveau célibataire en la séduisant en connaissance de cause....
elle est aussi chienne que toi tu es chien dans l'histoire huhu
sans vouloir être offensante bien sur  smiley15


Citer
Faut dire, la bague de fiancailles, les "ça n'a jamais été aussi bien qu'en ce moment", et les projets de vie commune m'ont quelque peu refroidi

vraiment ?
 smiley5

Le caca ne fait pas tourner la terre, mais rend l'amour plus agréable !
Poil pour tous et tous à poil !
J'ai fait kk à ikea !
Les rêves sont au cerveau ce que le caca est aux intestins !
ça a l'air bien pour ceux qui aime bien!

cloporte atomisé

  • Yog-Sothoth Mucus
  • *
  • Messages: 2487
Mélancolique destin d’un alcoolique dans l’train « Réponse #6 le: octobre 04, 2006, 15:40:03 pm »
Citer
Faut dire, la bague de fiancailles, les "ça n'a jamais été aussi bien qu'en ce moment", et les projets de vie commune m'ont quelque peu refroidi


Tiens... Moi aussi...... smiley9

Sinon, je trouve l'histoire très bien écrite, dans le sens de très bien j'entends vivant.
La suite c'est pour quand ? Que va t'il devenir ? Va t'il rencontrer l'amour ? Autant de questions primordiales....
Ø##Ø##Ø##Ø!!Ø
- Un enfant ne conprendrait pas cela...
- Un indien non plus...
- Un indien dirait que c'est un rêve.

djimboulélé

  • Chaugnar aspirator
  • *
  • Messages: 4615
Mélancolique destin d’un alcoolique dans l’train « Réponse #7 le: octobre 04, 2006, 16:55:06 pm »
L'intime ça fascine,
Fascinus !

Tehanor

  • Plutonium Saucisse
  • *
  • Messages: 45
Mélancolique destin d’un alcoolique dans l’train « Réponse #8 le: octobre 04, 2006, 19:25:21 pm »
Citation de: "SQallY"
Citer
y'en a beaucoup aussi qui aiment se faire désirer juste pour remonter l'estime qu'elles ont d'elle même, et aérer un peu leur situation de couple fermé à double tour.

casé à double tour ou non le jeu de la séduction est partout et fait partie de l'Homme...après c'est plus ou moins pathologique chez certain ou certaine...
ce que je veux dire c'est que ta fille n'a pas plus besoin de remonter l'estime qu'elle aurait d'elle même et aérer sa situation de couple fermé (c'est son choix) en répondant à tes avances que toi de remonter la tienne d'estime et combler le vide de ta situation de nouveau célibataire en la séduisant en connaissance de cause....
elle est aussi chienne que toi tu es chien dans l'histoire huhu
sans vouloir être offensante bien sur  smiley15


Au contraire, si j'peux me remonter dans mon estime, c'est bien dans le fait de l'avoir fuit comme la peste dès que j'ai appris la chose, plutôt que de me complaire dans une dragouille foncièrement inutile. Efforts réduits en miettes lorsqu'elle a commencé à faire sa chaudasse au moment où je baissais la garde, pensant pouvoir finalement la fréquenter en mode "relation amicale".

Bon voilà, c'était ma séquence loveur du mardi, je recommencerai plus, promis, ou du moins, jusqu'à cumuler assez de loose pour avoir matière à en pondre un texte (ce qui risque d'arriver assez vite en fin de compte, vu mon don inné pour les collectionner).

djimboulélé

  • Chaugnar aspirator
  • *
  • Messages: 4615
Mélancolique destin d’un alcoolique dans l’train « Réponse #9 le: octobre 04, 2006, 19:45:03 pm »
ah, non, te prive pas, c'est très interessant. SI j'avais pas peur de dévoiler une image perturbante ( ou perturbée? ) de ma personnalité, j'ferais pareil. smiley4

sqaw lee

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 17248
Mélancolique destin d’un alcoolique dans l’train « Réponse #10 le: octobre 04, 2006, 20:21:56 pm »
Citer
Au contraire, si j'peux me remonter dans mon estime, c'est bien dans le fait de l'avoir fuit comme la peste dès que j'ai appris la chose, plutôt que de me complaire dans une dragouille foncièrement inutile

ha ok j'avais compris l'inverse parc'que je croyais que le fait qu'elle soit maqué à double tour renforçait ton intérêt pour elle...quand tu disais :
Je suis loin de me douter que cette gonzesse de chez Naïve dont j’avais peur de tomber amoureux après avoir découvert l’attachement qu’elle éprouvait pour son fiancé, « sa perle »
donc du coup comme elle est entrée dans ton jeu, et qu'elle allait céder tu l'as fuis comme la peste ? smiley9

enfin bref peu importe...je juge personne, ni toi ni elle...c'était juste histoire de te taquiner en rebondissant sur une de tes répliques qui m'a interpellé, les relations humaines c'est compliqué chacun gère ça comme il peut en fonction de sa propre sensibilité après hein on est pas tous joueur ni joueuse...fffiou smiley6

Citer
Bon voilà, c'était ma séquence loveur du mardi, je recommencerai plus, promis

sisi te prive surtout pas, t'es rigolo à lire et vu ce que t'écris t'as pas l'droit d'être suceptible ! allez allez ! ; )

Le caca ne fait pas tourner la terre, mais rend l'amour plus agréable !
Poil pour tous et tous à poil !
J'ai fait kk à ikea !
Les rêves sont au cerveau ce que le caca est aux intestins !
ça a l'air bien pour ceux qui aime bien!

Tehanor

  • Plutonium Saucisse
  • *
  • Messages: 45
Mélancolique destin d’un alcoolique dans l’train « Réponse #11 le: octobre 04, 2006, 21:48:59 pm »
Citation de: "SQallY"
Citer
Au contraire, si j'peux me remonter dans mon estime, c'est bien dans le fait de l'avoir fuit comme la peste dès que j'ai appris la chose, plutôt que de me complaire dans une dragouille foncièrement inutile

ha ok j'avais compris l'inverse parc'que je croyais que le fait qu'elle soit maqué à double tour renforçait ton intérêt pour elle...quand tu disais :
Je suis loin de me douter que cette gonzesse de chez Naïve dont j’avais peur de tomber amoureux après avoir découvert l’attachement qu’elle éprouvait pour son fiancé, « sa perle »
donc du coup comme elle est entrée dans ton jeu, et qu'elle allait céder tu l'as fuis comme la peste ? smiley9


putain ouai exact, j'avais pas capté qu'on pouvait le comprendre dans ce sens là... jvé corriger du coup.

Citation de: "SQallY"
après hein on est pas tous joueur ni joueuse...fffiou smiley6


ouai, c'est bien là le problème (si problème il y a). Certains le prennent comme un jeu anodin alors que d'autres n'ont plus vraiment envie d'en rire. Tout dépend de la situation dans laquelle on se trouve et de la personne que l'on a en face.
J'avoue préférer être de l'autre côté quand même, en particulier ce moment où elle vous regarde avec des yeux écarquillés et la tête penchée légèrement de côté, s'abreuvant de chacune de vos paroles comme si vous étiez le mec le plus brillant qu'elle ait jamais rencontré, alors que vous savez pertinament que vous êtes trop bourré et que vous racontez de la merde, mais avec des mots intelligents qui, alignés, vont bien ensemble. Putain, moi qui me sent super gauche dans mes relations sociales, je kiffe trop ces instants parce qu'ils me remontent grave dans mon estime ; ce qui m'amène à penser que d'autres meufs me font (et m'ont déjà fait de toute façon) le même coup, mais en se frottant le cul sur ma jambe pour voir la quantité de bave avec laquelle elles pourront se recoiffer la mèche en s'envoyant un clin d'oeil dans la glace.

djimboulélé

  • Chaugnar aspirator
  • *
  • Messages: 4615
Mélancolique destin d’un alcoolique dans l’train « Réponse #12 le: octobre 04, 2006, 23:35:45 pm »
pfff...mais c'est qui cette meuf, d'abord?   smiley19

djimboulélé

  • Chaugnar aspirator
  • *
  • Messages: 4615
Mélancolique destin d’un alcoolique dans l’train « Réponse #13 le: octobre 04, 2006, 23:43:47 pm »
Citation de: "SQallY"
enfin bref peu importe...je juge personne, ni toi ni elle...c'était juste histoire de te taquiner en rebondissant sur une de tes répliques qui m'a interpellé


j'aime bien comment tu prend des pincettes Sqally :)

beatnykk

  • Soja Steack Antichrist
  • *
  • Messages: 164
Mélancolique destin d’un alcoolique dans l’train « Réponse #14 le: octobre 05, 2006, 15:23:28 pm »
Citation de: "Tehanor"
pour voir la quantité de bave avec laquelle elles pourront se recoiffer la mèche en s'envoyant un clin d'oeil dans la glace.

excellente phrase  smiley13 je la note ^^

bon par contre personne a relevé :
Citation de: "Tehanor"
car les meufs sont toutes des putes qui ne méritent qu’on s’y attache juste pour bien leur bourrer le trou

je vois ce que tu veux dire, je suis passé par cet état y'a pas longtemps. mais bon faut pas rester sur une déception parce que sinon autant se foutre une balle ou devenir zoophile (ou plutot se foutre une balle, en fait  smiley13 ).

 


SimplePortal 2.3.3 © 2008-2010, SimplePortal