Auteur Sujet: Tu l'as lu mon cul ?  (Lu 167661 fois)

Alain Deschodt

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 10351
Le pape François met en garde contre l'idéologie « Réponse #1110 le: septembre 20, 2015, 22:06:41 pm »
J'ai lu "Le Boucher des Hurlus" c'était 'achement bien.  smiley22

Sinon en vrac :




Un père dépressif décide d'aller sur une île déserte durant une année avec son fils de 12 ans. La robinsonnade se transforme en cauchemar (climat exécrable, mauvaise préparation, papa fol'dingo et pire encore).
C'est noir, éprouvant, assez crade par moment et vraiment scotchant, j'ai vraiment aimé.




Super bouquin en effet que ce poolar au Caanada !  smiley23 Et de mon côté :

- Rumiko Takahashi : Lamu (vol. 9 à 12) (1983/1984), la folie douce, quelle imagination !



- Dorothy B. Hughes : Et tournent les chevaux de bois (1946), un excellent roman noir, poisseux et haletant au possible, qui se déroule à Santa Fe dans les années 40. C'est bien cru, cynique et accroché au destin, comme on l'aime !



- Jean Ziegler : La faim dans le monde expliquée à mon fils (1999), pas une franche réussite, ça ne vulgarise pas le problème et ça le dilue dans d'autres problématiques, décevant de la part de ce brillant orateur international  smiley18


- Regnard : Voyage en Laponie (1681), truculent récit de voyage en Europe du Nord à la fin du XVIIe siècle, on ne s'ennuie pas une seconde du début à la fin !



- Frédéric Douglass : Mon éducation (1845), ce n'est là que le début de la biographie de cet homme essentiel de l'histoire américaine mais c'est vraiment saisissant d'horreur !

En France, les chômeurs exploitent les patrons

raklor

  • Human Pâté
  • *
  • Messages: 144
Benoit XIV soupapes « Réponse #1111 le: avril 04, 2016, 12:13:37 pm »


Bruno Munari - l'art du design

Un recueil de textes des années 60 qui vulgarise les problématiques du design industriel à ce moment-là, avec des passerelles entre l'art, la méthodologie et une grosse fascination pour l'art de vivre japonais. Ca n'a pas réglé mes problèmes avec Inkscape, mais il a des points de vue qui ne sont pas forcément envisagés par l'académie actuelle, et c'est amusant de faire le lien entre ses projections et ce qui s'est passé dans les décennies suivantes des points de vue esthétique et social.


raklor

  • Human Pâté
  • *
  • Messages: 144
Re : Tu l'as lu mon cul ? « Réponse #1112 le: mars 23, 2017, 09:04:30 am »
Putain c'est chiant Merleau Ponty en fait. Je me souviens que je l'aimais bien en terminale parce que ça me semblait intelligible et suffisamment fourre-tout pour le citer à n'importe quel propos et à n'importe quel moment de la dissert, mais franchement même Hegel est plus fun avec le temps.

 


SimplePortal 2.3.3 © 2008-2010, SimplePortal