Auteur Sujet: Melancholia  (Lu 2193 fois)

riz

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 10213
Melancholia « le: janvier 14, 2012, 12:22:03 pm »
Titre: Melancholia
Année de sortie: 2011
Réalisateur: Lars Von Trier



Bon , je suis peut être passé à coté du film , mais j'ai trouvé ça d'un ennui mortel. Situations et dialogues absolument pas crédibles (surtout dans le chapitre 1). ( difficile de développer sans spoiler ). Les prétendues 5 minutes les plus esthétiques de l'histoire du cinéma (le début du film) m'ont fait penser à une succession de fond d'écrans pour Windows XP ou au mieux à une pub pour parfum.


makam

  • CromCruach Spagetooz
  • *
  • Messages: 3443
Re : Melancholia « Réponse #1 le: janvier 14, 2012, 15:22:56 pm »
on est passé du même côté, il semblerait...
"Vous connaissez James Brown, moi c'est l'contraire, je suis blanc et je suis pas fier" Programme

amnesie

  • Extreme Elvis
  • *
  • Messages: 763
Re : Melancholia « Réponse #2 le: janvier 14, 2012, 17:42:04 pm »
Ah ben moi qui n'aime pas Lars Von Trier, je l'ai vu hier soir et j'ai trouvé ça plutôt très bien !
Le côté "crédible" des dialogues je m'en fous un peu dans un film fantastique... J'ai trouvé que c'était un joli film sur la dépression, les rapports familiaux, etc.
Le tout est certes un peu pompeux (avec du Wagner pour ne rien gâcher) mais j'ai bien apprécié malgré tout...

Kosmokrator

  • Soja Steack Antichrist
  • *
  • Messages: 161
Re : Melancholia « Réponse #3 le: janvier 17, 2012, 13:16:00 pm »
Je l'ai trouvé vraiment excellent. J'ai beaucoup aimé l'aspect sous-jacent/subliminal du film (profondeur psychologique, relations entre personnages, relation homme/cosmos, terre/homme, terre/cosmos...), que si on ne voit pas je peux comprendre qu'on trouve ça chiant.
Et le côté pompeux, pourquoi pas, quand on réalise un film, on peut bien faire ce qu'on veut et faire passer ce qu'on veut par les moyens que l'on veut (et justement, y'aura toujours des connards pour trouver ça merdique haha). La plupart des films le sont mais sans que ce soit ni voulu ni encore moins assumé. J'ai vu des films dits vachement "naturels", mais qui sont encore plus pompeux dans ce "naturel" là, justement.

OzKÄr KRapÖ

  • Pape du Funk
  • *
  • Messages: 597
Re : Melancholia « Réponse #4 le: janvier 17, 2012, 13:28:28 pm »
J'ai été continuer mon bouquin au lit au bout d' 1/2 heure.

riz

  • Velextrut sarcoma
  • *
  • Messages: 10213
Re : Melancholia « Réponse #5 le: janvier 17, 2012, 13:42:25 pm »
Disons que passé la fameuse introduction que j'ai trouvé kitchissime  j'ai eu du mal à m'intéresser aux névroses d'une famille de la haute bourgeoisie surtout diluées dans de telles longueurs. Les personnages sont trop détestables pour que ce soit crédible. Le chantage du boss de la boite de com, le papa voleur de cuillères, la mère qui n'est pas capable de prendre sur soi le temps d'une soirée , tout ça n'a pas vraiment de sens pour moi, les dialogues n'ont rien de savoureux c'est trop.
Le Chapitre 2 est déja plus réussi , l'angoisse et l'aspect onirique sont plutôt bien rendus mais l'ensemble reste vraiment trop mou et gluant pour que j'y sois sensible.     


tzii

  • Dagon Morvus
  • *
  • Messages: 2796
Re : Melancholia « Réponse #6 le: janvier 17, 2012, 16:46:50 pm »
moi j'ai beaucoup aimé la deuxième partie parceque dans le cinema ou j'étais il y'avait de gros caissons de basses et qu'on a senti cette super infrabasse pendant 3/4 d'heures
on entend vraiment la planète et ça crèe une belle ambiance

quand aux personnages que tu décris en effet en sortant du cinoche je n'avais quasiment que la deuxième partie en tête qui 'a complètement fait oublier la première

depuis dancer in the dark j'étais dégouté de Lars mais la il m'a réconcilié


tzii

  • Dagon Morvus
  • *
  • Messages: 2796
Re : Melancholia « Réponse #7 le: janvier 18, 2012, 11:36:36 am »
ça commence à être sacrément  lourd, tu vas remplir tout le forum comme ça?

 


SimplePortal 2.3.3 © 2008-2010, SimplePortal