Auteur Sujet: question bete et multimetre  (Lu 1054 fois)

Jean Bender

  • FTP echange
  • Hastur Vomitron
  • *
  • Messages: 1114
question bete et multimetre « le: février 27, 2009, 15:48:03 pm »
Citer
Ce jouet, tu peux le voir comme une petite ville avec des pistes cyclables, des routes, et des voies poids lourds, des canalisations. Chacune de ses voies, distinctement isolées les unes des autres, est destinée à faire transiter "un flux". L'une sera dédiée aux signaux de commande, l'autre au signaux audio, une autre à l'alimentation.
Nul besoin de devoir comprendre ce qui se passe à l'intérieur du jouet. Cependant il te sera utile de distinguer certains de ces "flux". Tout au moins le le "système de distribution des eaux" que constitue l'alimentation et le "tout à l'égout" que constitue la masse du circuit.
Il est nécessaire d'utiliser des feutres de couleur (du style de ceux utilisé pour les films transparents) afin de surligner les pistes correspondant à l'alimentation et à la masse.

1 L'alimentation:
Il ne sera pas vraiment bon de balancer du 9 ou 12V à n'importe quel coin du sytème, au risque de devoir assez vite trouver un autre jouet à tordre. Aussi devras tu surligner (en rouge par exemple) les pistes correspondantes à l'alimentation, en suivant le fil partant du pôle (+) de ta pile et en suivant au voltmètre, point par point quel est le chemin parcouru par ton alimentation (un pôle du voltmètre calé sur le moins de la pile et l'autre se balladant à la recherche de voltage important à la surface de ton circuit, pour ainsi dire les points à éviter lors du bending à proprement parler).

2 La masse
La masse est en quelque sorte le « point de référence » de ton circuit. Tu vas vite t'apercevoir qu'une grande partie des pistes de ta carte éléctronique correspond à des points de masse. Pour la trouver c'est très simple. Tu places ton multimètre en mode « contact» (c'est à dire qu'il devrait émettre un son ou un signal lumineux quand les deux pôles du multimètre sont en contact). Ensuite tu cales un pôle de ton multimètre sur le pôle (-) de la pile et tu parcours ton circuit à la recherche de points qui « sonnent » ou qui « clignotent »tout en usant d'un de tes feutres (noir par exemple). Tout ces points sont équivalent entre eux!

Une fois que tu as fais ce travail il ne reste plus grand chose de « vierge » sur ton circuit et tu y vois un peu plus clair.

A partir de maintenant c'est très simple! Tu n'as besoin de savoir que deux choses:
ne jamais rien brancher (ou court-circuiter) sur ce que tu as surligné en rouge (ces pistes sont le mal!)
tu devras brancher ton signal externe entre un des points encore vierge et la masse (piste noire)

On peut maintenant aller un peu plus loin:
Nous ne parlons plus des pistes rouges (alim) et des pistes noires (masse).
Ce qui reste d'inconnu à la surface de ton circuit peut être diviser en deux grandes catégorie:
1 les signaux de commandes ou de contrôle. (Les signaux de contôles sont des signaux destinés à indiquer « le son commence maintenant » « quand le bouton est pressé l'enregistrement commence » etc)
2 les signaux audio (ce sont les signaux qui correspondent à ce que tu entends à la sortie de ton jouet)

Ainsi lorsque tu vas tenter de balancer ton signal dans les entrailles de la bête, le (-) de ton signal externe branché sur la masse et le (+) se balladant de place en place, deux choses vont pouvoir se passer:
1: tu vas tomber sur un point par lequel passe le signal audio interne du jouet. Ton signal risque de se mélanger à celui-ci et tu devrais entendre un mélange plus ou moins intéressant de ton son avec celui du jouet. Au pire tu auras du bruit, voir de la distortion.

2: tu vas tomber sur un point par lequel passe un signal de contrôle
Dans ce cas précis, ce qui se passe nécessite quelques explications théoriques:
En fait lorsque la fréquence, la phase et l'amplitude de ton signal externe varient, c'est aussi son impédance (sa résitance propre) qui varie de façon conjointe (ces deux paramètres sont liés de façon inversement proportionnelle)
Par conséquent, tu va pouvoir imaginer que ton signal externe, et en fait une sorte de "résistance variable". Les théoriciens me brûleront sur la place publique pour avoir dit ça, mais bon, cette analogie nous suffiras pour le moment.
Du coup tu vas pouvoir utiliser ton signal comme une espèce de "potentiomètre".
Il sera donc intéressant de « court-circuiter » tes signaux de contrôles avec ce potentiomètre de fortune que constitue ton signal.

Je pense que c'est ce dont tu voulais parler en utilisant le terme « trigger input ».

En matière de circuit bending, chacun à son style bien à lui.
Certains aimeront tracker avec précision où passe tel ou tel signal de contrôle, ils aimeront distinguer avec exactitude le trajet du signal audio pour ne pas y toucher ou ne toucher qu'à lui...
Pour ma part, une fois la masse et l'alimentation isolées distinctement, je place le (-) de mon signal à la masse et j'essaye de court-circuiter tous les points qui me restent un à un en balladant le (+). Ensuite, quand j'en trouve qui provoquent des comportements intéressants, je les notes (un petit coup de feutre voir un numéro s'il sont nombreux) et j'essaye ensuite de les court-circuiter entre eux à l'aide de mon « pontentimètre-signal-externe ».


tiré du sujet :
http://www.cannibalcaniche.com/forum/index.php?topic=10425

dans les explications de julien, les recherches avec le multimetre ne servent qu'à trouver des trigger input ou bien on peut les appliquer à la recherche simple bends ?

bon, c'est surement une question conne, mais je me dis que ça pourrait m'aider sur des jouets durailles ( genre une pomme de vtech, casio pt 82...).

c'est une question sans doute conne, mais j'ai un multimétre dans un coin, et je sais pas vraiment m'en servir.... Dans quelle mesure l'usage du multimetre peut il être utile ( sans parler de calculer vite fait la valeur d'un composant ) ?

Est ce qu'en utilisant un de ces appareils, j'aurais pu évité d'exploser certains de mes jouets ?

Désolé si c'est vraiment basique... :brumf:  :hummm:
et merci pour toute réponse !! smiley14


l'autonomie sociale viendra quand notre défonce nous la gérerons nous même
------------
Low Tech / High Life

Sigmund Stella Artois

  • Hastur Vomitron
  • *
  • Messages: 1136
Re : question bete et multimetre « Réponse #1 le: août 06, 2012, 17:02:04 pm »
Citer
les recherches avec le multimetre ne servent qu'à trouver des trigger input ou bien on peut les appliquer à la recherche simple bends ?

Z'est dout à vait egzagd, il a raisson  smiley32 :biereu:
Der Hirsch hat ein neues Geweih aufgesetzt

jat

  • Plutonium Saucisse
  • *
  • Messages: 45
Re : question bete et multimetre « Réponse #2 le: août 07, 2012, 15:42:26 pm »
le multimètre est surtout intéressant pour connaitre la valeur en tension d'un trigger, en particulier pour déterminer si elle est positive ou négative, car en général c'est à ce moment là que l'on grille un jouet... souvent je calle la masse du multimetre sur la masse du boitier pile et je scan rapidement les points qui me paraisse important (autour des puces surtout) pour évaluer où est l'alimentation, la masse et le niveau des entrées/sorties des composants complexes...

Par exemple, pour les pitchs à résistance le multimètre me donne la valeur d'origine (j'ai la flemme de sortir le code couleur) pour choisir un assortiment potar-resistances sans avoir à en essayer 50...

Après, pour avoir un aperçu concret des signaux il faut passer par un oscilloscope... mais à notre niveau c'est pas réellement nécessaire, ça peut seulement faire gagner du temps, ou en perdre...

 


SimplePortal 2.3.3 © 2008-2010, SimplePortal