Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - le youth

Pages: [1] 2 3 ... 30
1

On vous parle de la prison
improvised music out of jail

http://insub.org/insubdlt02/

1. 12 juillet 2011
2. Description d’un tableau – Immanuel de Souza
3. C’est Tout Noir (amplification) – d’incise
4. 12 juillet 2011 (2)
5. Parloir – Patricia Bosshard
6. Out Of The House – Laurent Estoppey
7. 12 juillet 2011 (3)
8. Chrysalide – Coralie Lonfat
9. Prélude
10. Res_Traces – Thomas Peter
11. Cassette mix – Sébastien C.
12. Rock
13. Night Odyssey
14. 22 juin 2011
15. Nightmare (untitled) – Gaudenz Badrutt
16. 5 Novembre 2010

Sébastien C. (guitare, voice)
Fabrice (voice, flute)
Fabrice R. (drums, analog synth)
Gaël (guitare)
Sébastien (turntables)
Luthor (beatbox, voice)
Immanuel de Souza (drums, guitare, keyboard)
Benoît Moreau (piano, analog synth)
Fernando (drums)

Citer
A l'initiative de Prélude [Pôle de coordination d'actions culturelles en prison], nous avons conduit un atelier de musique libre en prison [Établissements de la plaine de l'Orbe] d'août 2010 à septembre 2011. Ces enregistrements en sont quelques traces.
Nous avons décidé de les rendre publics, c'est une façon de tendre quelques lignes entre le dehors et le dedans, et peut-être une façon de parler à partir d'un endroit exclu, vers un autre endroit exclu. L'atelier [2 x 3 heures par semaine, pour musiciens ou non] s'est focalisé principalement sur une dynamique d'ensemble, un langage d'improvisation renouvelécontinuellement en fonction des participants et des problèmes soulevés par l'expérience collective.
Bien que certaines pistes présentes sur le disque soient relativement arrangées, d'autres sont absolument brutes. Par la suite, nous avons proposé à des artistes en liberté, de transformer, remixer ou créer librement des morceaux à partir d'enregistrements réalisés avec un matériel rudimentaire durant l'année de l'atelier.
Nous avons craint que le résultat ne devienne très hétéroclite, ce qu'il est devenu effectivement, mais cela nous semble, avec le recul, être une qualité de ce disque et représenter de manière signifiante l'ensemble du projet.

Immanuel de Souza & Benoît Moreau


2


D'Incise
Graphein

http://www.audiotalaia.net/catalogue/at071-dincise/
_

Citer
Graphein is a work entirely made of pencils and paper sounds. It was at first conceived for an audio-visual project with Delphine Depres (where she did images only with.. pencils and paper, [link]).

The basic idea was to explore a material and its sonic capabilities. The idea was to dig into the object (in that case pencils) and transform its sonic properties (as a raw material) into a poetic version of it. The basic idea tends to be something extremely basic and understandable and yet the outcome arose as something extremely abstract and disattached from its source.

Compositionally D’Incise built a series of infinite loops or textures to create layers of steadiness or what he calls “sound states”. On the performance level there is no other action than the “next” button option.

According to his words, the system by itself relays on the sense of time and the author’s own perception of boredom. Changes will occur only between the different “sound states” or textures or loops, and the change between them becomes the only possible action for the performer.

This piece is mainly a conceptual work, the poetics of the piece relay on the use of time: how this is relativised by looping what can be heard as textures, and also by the use of just one single element to construct such a disattached from the source acoustic world.

Apart from those considerations, Graphein has certain warmth produced by the low frequencies and the subtle tickling that embellishes the whole work. Beyond the scope of the conceptual background of the work, one can cuddle their ears to that “sound state” and stay there for as long as you wish.

The album comes in two versions. A Stereo one and a 4-channel Version.

3
(on est de retour !!!)



Relentless Document #102013

Sébastien Branche: Saxophone
Artur Vidal: Saxophone

streaming, mp3, flac 44/24 ou flac 96/24 -> http://insub.org/insub41/

Relentless is an experimental sound creation project based on saxophone. Coming from free improvisation, their current proposals are focused on different practices of sound art. Specificities of the performance space, exploration of their musical instruments and ways to relate with the public are the foundations of their work. For the past few years, they have been looking into the relations between dancing, video and improvised music. Relentless is, in a way, the sound layer that settled through these investigations. Long tones, circular breathing, multiphonics, objects, are some recurring elements always renewed in a dialog between an idiom that settles through practice, and the necessity to improvise to create a music that takes into account each sound and each instant in its composition.

« This album is released almost 3 years after our latest CD. We wondered if we should release it: is it different enough from our previous album, Souffle et mécanique, is it more than just a document for us ,would an outside listener find it interesting, does it question enough our practice, the tension between the “Relentless idiom” and improvisation? Is there a necessity to add yet again a recording to the numerous pile of improvised music released every year?
But at the same time, there are some beautiful sounds, some attempts, maybe still hesitative, to get out of our usual patterns, some new elements even though they’re being used mostly the same way we’re using the old ones. And quite some pleasure to listen to the recording when not thinking about all those issues.
Anyway, we have the possibility to release that session of live music. It is of course a way to make our music and work available to the audience, but beyond that, it is an opportunity to share these issues with you. »

4
Entraide, amitié et plus si affinité / Re : lisboa
« le: décembre 06, 2013, 00:29:01 am »
(rhaa Lisboa!!!)
check,
Trem Azul, shop/bar concerts freejazz etc
Ze do Bois, dans le barrio alto,des fois des bons concerts
Granular, une asso d'impro etc.
LX factory, c'est branchouille mais y'a des fois des concerts expé dans la librairie



5
Ware dur / Re : Ampli multicanal
« le: juillet 03, 2013, 18:47:19 pm »
comme solution hybride y'a les amplis 5.1.
(faut just bien verifier qu'il y a les entrées séparées en cinch pour chaque canal)

6
d'incise
De viribus electricitatis in motu musculari
une composition électroacoustique (comme on dit) de 15', dispo en  .wav 44/16, chez Reductive Music,
http://www.reductivemusic.com/

1791, Luigi Galvani
wikipedia drift - title
20 channels - 20 pieces of cardboard moving
mapping of a space - to elaborate a relation between points
stereo - tool of representation
(another possibility)
non-spectacular
low-dynamic
arbitrary structure
to be kept even if it sounds clumsy
silence - near (proximity)
something alive, an organism
the differences reveal
the electricity breathes
the tones have lost their anchors



(y'a pas de cover alors je mets ça)

7
KARST & VINCENT BARRAS
Corpusculairmetrique [insubLP01]
Abstral Compost: voix & texte
Cyril Bondi: percussions, objets
d'incise: percussions, objets, feedbacks
Luc Müller: Percussions, objets, micro contact
Vincent Barras: Voix & texte (Face A)

premier LP insub's (en free dl quand même)
http://www.insubordinations.net/releaseslp01.html

Karst réunit trois musiciens/percussionnistes/improvisateurs, jouant de manière fusionnelle, abstraite et électroacoustique, et voix/texte/mot/poésie/son. Ce LP, troisième publication du groupe, se développe autour du thème/mot "corps". Sur la première face, le texte aléatoire d'Abstral Compost est mis en regarde du discours improvisé de Vincent Barras (fascinant personnage, conférencier, historien de la médecine, poète sonore, traducteur de Cage, anthropologue du sonore, etc).
Karst a également monté et présenté en 2012 une pièce de théâtre sonore, "Besoin modeste assiette plate", autour des écrits bruts de Samuel Ernest Daiber.
Cyril Bondi et d'incise se côtoient depuis des années, principalement avec leur duo diatribes. Luc Müller est actif impliqué dans le collectif Lausannois Rue du Nord. Abstral Compost oscille entre poésie sonore et rap sauvage avec le Labrats Bugband.

250 ex, 180gr, pochette sérigraphiée sur carton noir.



8
Les nouveautés de la musique libre / Heu{s-k}ach - két
« le: décembre 26, 2012, 18:26:08 pm »
Heus{s-k}ach két
d’incise: laptop, objects
Marcel Chagrin: guitare, amp, bass drum

http://camomillemusic.com/?p=371

Marcel Chagrin and netaudio superstar D’Incise created an album under the moniker Heu{s-k}ach that will definitely be a momerable exploration into post-rock, jazz, musique concrète and avant-garde. We’re honored to be able to release such an album for free, a testament to Heu{s-k}ach’s generosity. Their ingenuity also tests our sense of fear and exploration as their obvious knack for suspense carries us through the many damp rooms found on the album. A slow, heavy walk through these corridors might dizzy the most adventurous of us but as you go on, the journey reveals itself to be within and the reward is uplifting.
Két certainly takes you to dark places, but peering long enough into its darkness will showcase its true beauty.


9
Les nouveautés de la musique libre / INSUB META ORCHESTRA archive#2
« le: décembre 09, 2012, 18:12:18 pm »

[insub40]
INSUB META ORCHESTRA archive#2

mp3 & flac http://www.insubordinations.net/releases40.html

Antoine Läng (voice) - Bertrand Gauguet (saxophone) - Brice Catherin (cello) - Bruno Crochet (electronics) - Christian Müller (clarinet) - Christoph Schiller (spinett) - Christophe Berthet (saxophone) - Coralie Lonfat (laptop) - Cyril Bondi (percussions) - d'incise (electronics, objects) - Daniel Tyrrel (guitare) - Dorothea Schürch (voice, saw) - Dragos Tara (doublebass) - Eric Ruffing (electronics) - Gérald Perera (doublebass) - Gérald Zbinden (guitare) - Gregor Vidic (saxophone) - Hans Koch (bassclarinet) - Heike Fiedler (voice) - Jacques Demierre (piano) - Jamasp Jhabvala (violon) - Loïc Grobéty (bass, objects) - Luc Müller (percussions) - Marc Jufer (saxophone) - Marie Schwab (violon) - Otto Von Rhinau (electronics) - Patricia Bosshard (violon) - Regula Gerber (doublebass) - Rodolphe Loubatière (percussions) - Sébastien Branche (saxophone) - Steve Buchanan (saxophone) - Teresa Hackel (flutes) - Thomas Peter (laptop) - Vinz Vonlanthen (guitare) - Wanda Obertova (voiice) - Yann Leguay (electronics)

Si l'Archive#2 est publiée de manière si rapprochée de l'Archive#1 c'est qu'il nous a paru essentiel de signifier par cette sortie l'évolution et le travail accompli par l'orchestre durant sa seconde résidence à la fin de l'été 2012. Celle-ci a en effet permis d'établir une forme beaucoup plus définie pour la direction à la fois esthétique mais aussi stratégique du futur proche de l'IMO. Après avoir expérimenté un vaste éventail de directions, l'IMO a fait le choix de se consacrer à construire une manière spécifique d'improviser en grand groupe, sur la base d' actions collectives, sur certaines sonorités, sur une gestion du volume, etc.
Line 1 est un long drone, où chaque musicien s'intègre selon la capacité de son instrument à tenir une hauteur continue, développant lentement le timbre et le spectre de la masse sonore. Line 2 est une improvisation où l'orchestre explore des suites de matières par blocs de forte cohérence, passant naturellement de certaines densités et couleurs à d'autres.
~
L'IMO est un grand ensemble d'improvisateurs fondé en septembre 2010. Il rassemble environ 45 musiciens de toute la Suisse et d'ailleurs. Il est issu de la nébuleuse du label et association INSUBORDINATIONS qui édite et diffuse depuis 2006 les formes sinueuses de l'improvisation expérimentale.
L'orchestre cherche à développer l'écoute et le jeu collectif, il expose des microclimats de sonorités, des additions subtiles, à la recherche d'un son unique, généré par une pensée commune, porté par le nombre impressionnant de musicien-nes qui le compose. Avec plus de vingt concerts et deux résidences à son actif, l'IMO a su trouver une voie propre et surprenante.
L'IMO tend vers une pratique où les instruments perdent leurs fonctions - et leurs sons - classiques pour devenir des artefacts sonores abstraits, établissant ainsi un rapport non hiérarchique entre eux.



11
Hannes,  smiley32

12
Chouilles / d'incise / tour FR+Bxl 5-11 nov
« le: novembre 04, 2012, 18:04:46 pm »
oyoy, tournée solo dans les jours a venir,

05.11.2012  [+antez-grosjean], kraspek-myzik, Lyon, F
06.11.2012  [+antez-grosjean], La Promotion, Grenoble, F
07.11.2012  [+phonotopy], Trash Vortex, Paris, F
08.11.2012  [+phonotopy+cyril bondi], petit maroc, St-Nazaire, F
09.11.2012  [+phonotopy+cyril bondi], plateforme intermédia, Nantes, F
10.11.2012  [+phonotopy+cyril bondi+Dousteyssier-Laurain-Warnecke], La Bascule, Rennes, F
11.11.2012  [+cyril bondi], H63, Bruxelles, Be


13

JONAS KOCHER-GAUDENZ BADRUTT Strategy of behaviour in unexpected situations
[insubcd07]

Jonas Kocher: accordéon
Gaudenz Badrutt: électroniques

Free mp3 & flac + cd edition
http://www.insubordinations.net/releasescd07.html

Les deux musiciens collaborent depuis de nombreuse années dans divers contextes et avec divers musiciens. Au sein de leur duo, ils développent un travail subtil explorant les sons au caractère très électronique de l'accordéon ainsi que le potentiel très instrumental du jeux électronique, et créant un univers fragmenté et tendu, toujours ouverts sur le présent et les accidents.

Accordéoniste et compositeur né en 1977, Jonas Kocher a étudié auprès de Teodoro Anzellotti, Pierre Sublet et Georges Aperghis. Il collabore régulièrement an tant qu'accordéoniste improvisateur et dans des contextes conceptuels avec Michel Doneda, Christian Wolfarth, Olivier Toulemonde, Chris Heenan, Alfredo Costa Monteiro, Gaudenz Badrutt, Christian Kesten, … . Le travail de Jonas Kocher explore les relations entre son, bruit et silence, ainsi que le processus de l'écoute. En tant que compositeur, il réalise des oeuvres entre théâtre musical, installations et pièces de concert. Ses compositions ont été jouées à la Biennale de Berne 2010, Theater Basel, Zentrum Paul Klee, Festival Encuentros Buenos Aires, Umlaut Festival Berlin, Centre Dürrenmatt Neuchâtel, Festival Concentus Moravie, Biennale de Zagreb, etc… . Il compose occasionnellement aussi pour le hörspiel, la danse et la théâtre. Jonas Kocher s'occupe également du label Flexion records.

Gaudenz Badrutt (électroniques & ordinateur) a débuté sa carrière en temps que pianiste classique. Depuis 15 ans il travaille comme musicien électronique dans le champ de la musique expérimentale et improvisée. Il est surout connu pour son duo strøm (avec Christian Müllet, électronique & clarinette basse), et ses duo avec Hans Koch ou Jonas Kocher. Sa musique est caractérisée par un usage très instrumental de l'ordinateur/live sampling et de dispositif électronique. Filigrane, bruits minimaux, drones et srtuctures denses sont les clés. Il travaille également sur des compositions électroniques et des installations sonores et vidéo. Gaudenz Badrutt à ausis collaboré avec Bertrand Gauguet, Burkhard Beins, Michael Vorfeld, Norbert Möslang, Dieb13, Diatribes, Arno Camenisch a.o.. et jouer en Suisse et ailleurs, dont à: the JOLT Festival Basel 2011, Zwei Tage Zeit Zürich 2012, Influx Toulouse 2011, Transmediale Berlin 2009, Zoom in Bern 2008, Norberg Festival (Suède) 2006, Taktlos/Tonart Bern 2006. Gaudenz Badrutt vie en musicien freelance à Bienne (Suisse).

15
Chouilles / v4w.enko+d'incise - AM.P.E.REM.EC (LP)
« le: septembre 23, 2012, 15:17:47 pm »

v4w.enko + d'incise
AM.P.E.REM.EC

LP, 6 tracks, 37min, released with Everestrecords.

Details, preview & order http://www.dincise.net/LP.html

V4w.enko and d’incise collaboration is a pure product of the internet generation, they knew each others music far before getting really in touch. They’ve been both very present on the netaudio scene during the past years. They created this album, then later meet and played some concerts in Switzerland developing a different way, more based in improvisation, to generate their music. So the album is definitely home music, a fine tuning of ambient, glitches, electroacoustic, soft hisses and a slight touch of fragmented electronica.
Their music is about duality, of spaces, languages, focal points, always so close but never totally in contact.
The sounds are built from a contrasted proposition between automatic processing, algorithmic synthesis, cold demonstration of theories that are suddenly getting sensitive by a context of stochastic, organic, human mind related layers of acoustic sounds and underlines of delicate noises.
Thing happens separately and simultaniously, never in conflict, none having more value than the other, till reaching the point where the melt into one music.




Pages: [1] 2 3 ... 30

SimplePortal 2.3.3 © 2008-2010, SimplePortal